- Tederic Merger

Bésaume Rive droite gasconne Gascogne médiane Marmandais

Taillebourg

Piquepaille / Picapalha

en graphie alibertine :

Picapalha

palha / paille

Se prononce presque comme le français "paille" (pour une fois, c’est facile !).

dérivés :
palhèir (forme nord-gasconne ; prononcer "paillèÿ") ou palhèr (prononcer "paillè") : meule de paille

Le prince gascon Bernat Tumapalhèr était donc "pourfendeur de meule de paille" !

picar / couper

Prononcer "picà".
Semble avoir été beaucoup utilisé pour "couper des végétaux" :
picar aubres : couper des arbres
picar toja : couper de la "touye"

Le mot semble être passé au basque, avec le même sens ("pikatu" - mais le basque a aussi "trenkatu").


[Photo de Vincent.P]


 

Grans de sau

  • Peut-ëtre aussi "Bigue pailhe". Précédant les bottes pressées lors des dépiquages mécaniques, on confectionnait des "pailhès", paille entassée autour d’un mât appelé la "bigue". Sous l’Occupation, la pénurie de fil de fer reconduisit momentanément ce procédé. Les chiens affectionnaient ces meules où ils aménageaient des niches confortables.


Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document