Castagnau

Attesté surtout en Aspe, il est à rattacher, au moins là, aux noms Casteignau et Castaignau (donc Casteig nau / Castèth nau) et non à castanha (châtaigne).


 
Variante(s) graphique(s) :

Castelnau

"Castelnau : nom de famille de la mere de ma grande-mere."
[Isabel d’Argentine]

Castelnau peut être languedocien (probablement transcription de Castelnòu), mais quand il est gascon, nous rétablissons le "t".

Castetnau

Castaignau

Attesté anciennement en Vallée d’Aspe, concurremment avec Casteignau.

Casteignau

Attesté anciennement en Vallée d’Aspe, concurremment avec Castaignau.


  en graphie alibertine :

(lo) Castetnau

Prononcer "(lou) Castetnàw".
Nous suivons la proposition de Michel Grosclaude de ne pas garder le "h" final de "castèth", dans les noms qui lui juxtaposent un autre mot.

castèth / château

casteran (prononcer "castéra") : châtelain
casteret : petit château
casterar (prononcer entre "castérang" et "castéra") : château ou place-forte

nau, nèu / neuf

prononcer "naw"
neuve : nava (prononcer "nawe", "nabe", "nabo", "nawo"...) ou parfois nau comme le masculin
Les formes nèu et nèva existent aussi.
Le couple navèth/navèra correspond à nouveau/nouvelle ; variante pour les Landes, et peut-être aussi pour le Médoc et autres : « noèt, nouèt,-ère (L.) », donc novèth/novèra [Palay]