T’èi pro hèit, pensi, de compliments

"Tey prou hey, pensi, dé coumpliméns" dans le texte de Louis Gelle.

Louis Gelle, "L'expositioun dé Mézin", lu par Tederic M.
Partager