Haut Entre-deux-Mers Entre-deux-Mers

Sauveterre-de-Guyenne / Sauvatèrra en Vasadés


 
en graphie alibertine :

Sauvatèrra
Prononcer "Saoubetèrre"...

La page histoire du site municipal nous apprend que Sauveterre de Guyenne s’est précédemment appelée "Sauveterre en Bazadais".
Cette dernière appellation disait son appartenance à un pays gascon.

Mais pour en juger plus sérieusement, rien ne vaut une étude des noms de lieux locaux selon les cartes de Cassini, d’état major du 19e siècle, de l’IGN, et du Cadastre napoléonien !
Dès le premier examen, on voit que Sauveterre parlait gascon, nord-gascon (avec les terminaisons en -ey : Peyrey, Bouey, Cabaley...).

Typiquement gascon : Les Agnéras, la Hourtique, la Mouliasse...
Mais bien gascons aussi : Naudicot (qui semble être Arnaud + ic + ot - Ar), Bordieu, Bernet, Castagnet (écrit "Castagnette" par Cassini !), Barail, Baraillot, Vidon/Bidon, le Carpe, la Ribeau (la Ribau ou l’Arribau), la Bernachoune, Bordesoulle, Cabousset (problement Cap bousset)...
Mention spéciale pour Lanusquette (cadastre napoléonien) devenue La Nusquette chez l’IGN et même "La Musquette" dans le FANTOIR !
Une autre dégasconnisation probable : Picaros (cadastre napoléonien) que Cassini écrit Picarreau et l’IGN Piquereau... A biste de nas, "Picar(r)os" parait plus authentique, et en même temps plus gascon, même si l’explication du nom n’est pas facile.
Autres noms à tonalité plutôt gasconne : Nardon, Gandoy, Foncrose, Gargau, Pradiat.
Intéressants aussi : Gasquerie (rapport avec la Gascogne ? ce nom existe aussi à St Pey de Castets, Puisseguin, Meyrals(24)) et Satanas (Grand Satan ?) !
Enfin, une bizarrerie (au moins graphique) : "Le Sandah".

L’analyse des noms de famille par Geneanet à Sauveterre autour de 1800 donne une impression de moindre gasconitat que les noms donnés aux lieux.
On trouve probablement ce même décalage dans tout l’Entre-deux-Mers, en Libournais, en Bourgeais et même en Bordelais.
Cela signifierait que des familles sont venues d’ailleurs (de l’est, suivant la Dordogne, selon la dynamique guyennaise...) ou du nord (gabachs), et qu’elles se sont mises au gascon, langue dominante.
Il se peut aussi que les noms de lieux les plus gascons aient été attribués très anciennement, avant que ces familles arrivent.
Enfin, les nouveaux arrivants allaient peut-être davantage dans le bourg de Sauveterre, d’où ils ne participaient pas au nommage des lieux hors du bourg. Or, les noms de lieux gascons ont été relevés hors du bourg, et dans quatre communes maintenant fusionnées dans la commune de Sauveterre.


 

 

Lòcs (toponymie, paysage...) de Sauveterre-de-Guyenne / Sauvatèrra en Vasadés :


 

 

 

Grans de sau

  •  Sauvatèrra (Sooubetèrre) simplement. (Ou pourquoi pas Sauvatèrra en Vasadés)
     Picareau : patronyme existant. Je crois que la plupart des microtoponymes en -os doivent avoir une étymologie autre que prélatine.

  • En guise d’illustration :
    Naissances St Léger de Vignague (commune de Sauveterre) 1803-1812 :

     Noms locaux  : Bonnac/Baunac (6), Chevrignac (2), Desmeries, Fermis, Lassime (3), Lauliac/Loliac (3), Maurey, Ossard (2), Pouverreau (2), Remordès, Sérafon (2), Turquey (3), Viandon

     Noms bordelais en général  : Bacquey, Biarnès, Cadis (3), Désarnaud, Ducla (3), Léglise (4, girondin en général), Marceron

     Noms gavaches  : Audinet, Burlereau (2), Barluzeau, Bonnet, Boutin (2), Chasseau (4), Charron (3), Chatelier, Clouet, Duverger (15), Fougnet, Foucaud, Germon, Guit (2), Jard, Jotreau, Modet (quoique bien implanté en E2Mers), Raffin/Rafin (2)

     Sont gavaches au sens large  : Queyroy/Queyroi (10, Périgord)

     Occitans (Guyenne, Languedoc) : Chaubet (2, Bas Quercy), Debarrat (Haut Quercy), Lattes, Maynard, Taillefer (6, Tarn)

     Origines diverses  : Baraché, Bardin, Béranger, Chevillard, Clément, Dechamps, Joachim (2), Masseboeuf (4), Menthe, Monget, Pacquier (4), Reynaud, Roulet, Trouchon/Trochon (10)

     Freysou ??, Mareyron ??, Peyrule ??, Restouil ??

    Soit : 20 % de noms locaux
    10 % de noms presque locaux
    40 % de noms gavaches


Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document