Médoc Landes de Gascogne

Saint-Laurent-Médoc


 
en graphie alibertine :

Sent Laurenç
Prononcer "Sén Laourens"

Toponymie :
 Mauvaises coupures ou cacographies : Bois de Hesse (Déhès), la Hausse (la Hosse), la Ney (L’Aney), la Riou (l’Arriou), Lalonga (L’Alonga), l’Abovaou (la Boau ?)
 Noms en a(r) ou a(r)s : le Jauga, Basta, Giraca, Hounesta, le Bernada, le Billa, le Fava, le Branat, Laouba, Lalonga (L’Alonga), le Brugat, le Garraoua, le Sargat, le Junca, le Tronqua, Matocan, Matalina
 Noms en eÿ(re) : Bergey, Gabarey, l’Ardiley, la Brugueyre, la Pougeyre, le Pigeonney, le Vivey
 Noms avec le h gascon : la Houdine, la Hausse (la Hosse), le Herrat
 Curieux ou inexpliqués : le Houréna, Matalina, Lextremeyant, BAULEFERRON, Giraca
 Très imagés ou très médoquins : le Pas de la Saudine, Pisseroussin, lagune de l’Anguilleyre, Maucoudina, BERLE DE COUGOUILHE


 

 

 

 

 

Grans de sau

  • Le FANTOIR, très riche pour Saint-Laurent-Médoc en quantité (la commune doit être étendue) et en qualité (très gasconne), donne une belle brochette de noms en a(r) :
    33424 Saint-Laurent-Médoc AU BRANAT (comme pour le Brugat, c’est sans doute une erreur, donc je le prends comme BRANA !)
    33424 Saint-Laurent-Médoc GARAVA
    33424 Saint-Laurent-Médoc LE GARRAOUA SUD (même nom que GARAVA ; est-ce le même lòc ?)
    33424 Saint-Laurent-Médoc LE GENESTRA
    33424 Saint-Laurent-Médoc LE GRAND BRUGA
    33424 Saint-Laurent-Médoc LE GRAND BRUGAT
    33424 Saint-Laurent-Médoc LE HOURENA
    33424 Saint-Laurent-Médoc LE JAUGA
    33424 Saint-Laurent-Médoc LE JUNCA
    33424 Saint-Laurent-Médoc LE TRONQUA
    33424 Saint-Laurent-Médoc LE TUCCA
    33424 Saint-Laurent-Médoc MATALINA (un intrus avec un t final omis ?)
    33424 Saint-Laurent-Médoc MATOCA
    33424 Saint-Laurent-Médoc MAUCOUDINA
    33424 Saint-Laurent-Médoc LANDES DU BERNADA
    33424 Saint-Laurent-Médoc HOUNESTA (la carte d’état major du 19e siècle donne aussi "Lagune Honeste" au même endroit)
    33424 Saint-Laurent-Médoc BOIS DE GIRACA
    33424 Saint-Laurent-Médoc BASTA DE BICHOT
    33424 Saint-Laurent-Médoc LAOUBA
    33424 Saint-Laurent-Médoc LE BILLA

    Noms en -os :
    PUDOS
    CARRIOS
    (Nous connaissons BERNOS depuis longtemps)
    et
    33424 Saint-Laurent-Médoc BISCAR
    33424 Saint-Laurent-Médoc BISCAROSSE

    Dans la série des "Pisse-quaucarren"
    Les noms de lòcs en... pishar-cagar
    , on retrouve PISSEROUSSIN.

    Graphie des noms : elle est parfois archaïque en conservant la notation o pour ce qui est prononcé ou depuis longtemps et noté ou en Gascogne presque toujours et partout :
    MATOCA, LE TRONQUA, TOCON, BOSSEGE, RIONET, CORCONNAC, DOMEC, LE ROZET, MONGLAS, MONIN, NOLIN, LA CHATOLETTE (visiblement dérivé du lieu "La Chatole", devrait faire "Chatouléte").

    a prosthétique :
    LA RIOU (L’Arriu) montre le a(r) prosthétique bien au nord de l’isoglosse
    LA REDE est peut-être "La Hreda"... (la transformation FR > HR est déjà attestée dans le coin avec "Villeranque/Vilahranca")

  • Alors, tot barrejat, dans les noms de lieux importés, je fais quelques commentaires :
     LA NEY : comprendre LANEY (vient de "laine" ou de "lande" ? plutôt de "laine" je dirais. C’est un patronyme, je crois)
     LUCBEIL : velh est la forme médoquine de vielh
     LE TUCCA : dérivé en -ar de tuc ?
     PEYNADAN : à mon avis, cacographie de PEYNADAU
     LE COUYNIEU : lo coa-niu, surnom d’un dernier-né, d’un avorton
     BRUGUENEGRE : bruyère (ou callune) noire ; cf aussi BRUGATS, BRUGUEY
     LE PAS DE LA SAUDINE : saudina "saule" (autre que l’aubier)
     PEYREGOURLIT : dans certaines zones, gorlitz "rouge-gorge", mais je ne sais pas si c’est le cas à St Laurent
     LAPOUGEYRE : cf la série POUJEAU, POUYEYRE, POUYADE... en Médoc
     LA HAUSSE : la hòssa bien sûr
     BASTA DE BICHOT : bastar "lande à ajoncs"
     GUINEYES : ce doit être GUINEYS, càd "guigniers"
     LA PRESE : dans les zones de marais, signifie "terre gagnée sur l’eau" mais ici je ne sais pas si c’est le cas
     BOIS DE HESSE : dehés bien sûr, souvent déformé, p.ex. en LE DEZ ou BOS D’AOUES
     LA HOUDINE : cf la série de la Lande bordelaise HOUDIN, HOUSIE... notion de labourer ou un truc du genre
     LES COURREAUX : si je me souviens bien ce sont des sentiers ? à vérifier
     LE GARRAOUA, GARAVA : déformation de GAOUARRA sans doute, soit "lande à ajoncs"
     GABARREY : idem
     BEDILLET : vedilha "vrille , liseron"
     LA LANDULLE : cacographie de LANDUILLE
     LA TASTILLE : tasta "fourré"
     LA LESQUE : friche
     MOUGUEYRON : sans doute cacographie de NOUGUEYRON
     LE ROZET : rauset ou rausèth "roseau"
     GARRIC : chêne en Médoc
     LA BAGANTASSE : surnom de vagabonde, sans doute
     LE CALUP : barque

  • Gaby, j’ai reporté plusieurs de tes explications dans les fiches lòc respectives.
    Pour GABARREY, j’envisage fortement "gabarrier" (en liaison avec la gabarre, le bateau).

  • Gabarrey ça dépend... Là on est loin de l’estuaire. Il y a d’autres noms de lieux de ce type loin des fleuves.

  • Dans Plein ciel sur le Médoc de Michel Berger et Sophie Boisseau :

    Le nom de la commune de Saint-Laurent-Médoc fut fixé en 1985 par délibération du Conseil municipal, lequel affirmait ainsi sa vocation viticole ; elle s’appelait auparavant Saint-Laurent-et-Bénon.


Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document