Médoc

Grayan-et-l'Hôpital


 
en graphie alibertine :

L'Ospitau + L'Espitau
Prononcer "L’Ouspitaou/L’Ouspitàw", "L’Espitaou/L’Espitàw".

Graian
Prononcer "Graian".

Toponymie : pour goûter à sa gasconitat, consultez les différentes feuilles du Cadastre napoléonien (pas le Tableau d’assemblage). Vous y trouverez par exemple :
Lou Henna (B2)
lous Prouens (B2)
lous Haougueyrounes (B3)
la Hosse de l’Estïou (B3)
Et bien d’autres ! c’est un recueil des formes locales.

 Avec le H gascon : la Hosse, lous Haougueyrounes, Lou Henna, La Hille, Lou Reysse (Hreisse)
 Noms en a(r) ou a(r)s et assimilés : Lou Henna, Lou Rousérat, Le Queyra (?)
 Noms en eÿ(re) : lous Haougueyrounes, La Tiouleyre, Le Vimaney, La Reneyre, Le Plantey, Les Pouyeyres, Terrey, Piquey, La Carougneyre, La Barreyre
 Noms en ac :
 Curieux ou inexpliqués : la Gastouse, le Lebrit
 Mauvaises coupures ou cacographies : La Reneyre (L’Areneyre), la Laoude (L’Alaoude)
 dé-gasconnisation abusive : Trétin au lieu de Treytin (en fait une dé-nord-gasconnisation !)
 Très imagés ou très médoquins : La Prise des Arrouquets, lède de la Gastouse, Les Pins d’aou Pelous


 

 

 

 

 

Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document