Médoc

Gaillan-en-Médoc


 
en graphie alibertine :

Galhan
Prononcer "Galyan"

De toute évidence, il s’agit d’un fundum latin en -anum, probablement le cognomen latin Gallius.

Toponymie :
 Avec le H gascon : la Hargue
 Noms en a(r) ou a(r)s et assimilés : Layauga, Le Matat, Le Récéba (?), Broustéra, Saudinat,
 Noms en eÿ(re) : Perey, Le Castagney, Les Perreyres, Le Terey (Terrey), Le Planquey,
 Noms en ac (ils sont nombreux à Gaillan, et méritent une étude fine) : Bournac, Roudillac, Pampirac, Blayac, Bournac, Boussac
 Curieux ou inexpliqués : Lucatum, Le Récéba, Lakeguia, Les Retautits, Artos, Pudos, l’Herveau
 Mauvaises coupures ou cacographies : Sandinat (Saudina), la Baurie (pour la Borie)
 dé-gasconnisation abusive : Fontanille (Hountanille...), Cap du Bois, l’Herveau, les toponymes en eyre transformés en ère, ou ière
 Très imagés ou très médoquins : Les Barennes, Le Gartieu de Beautemps, Mautemps, La Couhourque, Laborie, Pey Broustéra, Terre-huc, Pey de Lacanau

Beaucoup de Pey à Gaillan : Pey blanc, Pey long, Pey Broustéra, Pey de la Canau, Peysibot...
Des toponymes normalement en eyre apparaissent autrement : la Roudière, la Coustère, Romiguière, Renardière, Tuilière...


 

 

Lòcs (toponymie, paysage...) de Gaillan-en-Médoc :


 

 

 

Grans de sau

  • Le Récéba : receba "ravenelle" + -ar.
    Bournac : peut signifier "ruche".
    Lucatum : p.ê. déformation de *Lucaton ?
    Pudos : sans doute de la famille de pudar "puiser" : pudòcs/pudòts/pudòus, cf Pudoc, Pusoque etc.
    L’Herveau : chercher du côté d’un nom gavache ? A moins d’un*erbau "lieu herbeux"...


Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document