Vic-Bilh Pyrénées

Lembeye


 
en graphie alibertine :

Lenveja + L'Enveja
Prononcer entre "Lembéye" et "Lembéyo". L’envie... Curieux nom de famille, qui (...)

enveja / envie

Prononcer entre "embèye" et "embèyo".

On a pu hésiter sur le fait de savoir si véritablement les Lembeye/Lembege de Gascogne signifiaient "l’envie".
Confirmation avec les nombreux Inbidia du Pays Basque, tirés directement du latin invidia, généralement traduits "lembeye" dans les textes médiévaux gascons.

Le truc pour bien prononcer le nom aujourd’hui écorné de cette commune ? Fermez bien vos "e", articulez m (pas de voyelle nasalisée !)
[Vincent.P]

Diable, comment écorne-t-on donc le nom de Lembeye ? Je crains le pire...
[Tederic]


 

 

Lòcs (toponymie, paysage...) de Lembeye :


 

Documents

Enregistrement ALG Lembeye

Enregistrement ALG Lembeye

 

 

 

Grans de sau

  • De plus en plus on entend "Lan-bèï" avec voyelle nasalisée française, parfois c’est pire, c’est "Lambé" ...

  • je le prononce
    "lin-beille"

  • &Ccedilò qui m’estona un chic, totun, qu’ei aqueth nom de bòrda entà ua vila...
    Que voleré diser que Lenveja estot fondada tardivament, e benlèu autorn d’ua bòrda... pas d’aqueras vilas qui existivan dejà a l’epòca romana o avans...

    E’n coneishetz d’autes, noms de locs, qui noman un estat psicologic ?
    Jo que’n èi :
    lo Gai (le Gay = le bonheur ou la joie de vivre)
    lo Cossòu (le Cousso/Cousseau = la consolation)
    Jalousie (en français, mais l’IGN en donne pas mal en Gascogne)

    Il y a aussi, bien sûr, tous les "Pot ana", "Chic a chic", "I em arribats"...

  • Quiò, Lenveja qu’ei ua bastida deu sègle XIau qui remplacè com capdulh deu Vic Vielh lo vilatge apitat e vesin d’"Escurès" ("Escurees" au sègle XIIau) e la soa "Cort deus Cassos" (per’mor d’aquò, que’s pensa a plaps qui "Escurès" e poderé viéner deu basco ezkur=casso).

    La fotografia que ho presa d’"Escurès" enlà.

    Perqué Lenveja totun ? Com Lestela, qu’èra ua apellacion laudadora entà atirar poblants.

  • Pour écouter le gascon de Lembeye qui commence à faire transition avec les parlers d’Armagnac et de Rivière-Basse :

    crdo.risc.cnrs.fr/data/thesoc/64-LEMBEYE.wav

    Le locuteur était un collègue de ma grand-mère.

  • Parfois, plutôt que la forme basque étymologique "Inbidia", il arrive que la forme basque soit prise du gascon directement : on explique ainsi les maisons dites "Embia".

    On remarquera que même prise au gascon, la forme basque fait tomber l’article, ce qui signifie clairement que ’lembeye’ a longtemps été compris.

    Réponse de Gasconha.com :
    "Embia" ne peut-il avoir été pris au français ?

  • C’est possible mais la mutation -eia- en -ia- est classique en basque (étant entendu que le gascon sera adapté "embeia").

    Ex : beiarritz qui devient biarritz.

  • Une horreur de plus : on trouve de plus en plus "Lembeygeois" comme gentilé, ce qui est une incompréhension totale de la valeur du y dans Lembeye.


Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document