Còr de Bigòrra Pyrénées

Mauvezin

- P. Dibon


 

Vue du château de Mauvezin / Vista deth castèth de Mauvesin

en graphie alibertine :

Mauvesin
Prononcer "Maoubézïn/ Mawbézïn(g)/Mawbézí". "Mauvezin" = Mau vesin "mau" signifie (...)

vesin / voisin

Prononcer entre "bézi" et "bézing".
Féminin : vesina (prononcer "bézine" ou "bézino") ou vesia (prononcer "béziÿe" ou "béziÿo")
Le sens de "vesin" a dans le passé été celui d’un homme libre, citoyen.
En Béarn, la vesiau, c’était la communauté de vesins.
Le camp-vesiau était la place publique, le bòsc-vesiau était le bois communal.
"har ua vesiau", c’était participer à un travail en commun avec des voisins. [Palay]
vediau : forme de vesiau possible en sud-est gascon (Savés...)
autre dérivé :
vesiat : voisinage
Au nord de la Gascogne lingüistique, qui conserve le "n" intervocalique, on a "vesinau", "vesinat", "vesina" au lieu de "vesiau", "vesiat", "vesia".

mau / mal, mauvais

Prononcer "maou", ("aou" étant une diphtongue).
féminin "mauvaise" : mau comme le masculin, ou mala (prononcer entre "malo" et "mala").


Ua bèroia vista sus los Pirenèus.


 

Grans de sau

  • Ces micro-pays entre l’Adour et les Nestes, sont à mes yeux les paysages les plus "effroyables" de Gascogne, à savoir que les vues sur les Pyrénées y sont saisissantes à en prendre les tripes.
    Quand on se retrouve tout seul la nuit tombante sur ces routes, il ne faut pas être impressionnable.

    Je ne reconnais pas le pic en évidence sur la photo (on croirait le Pic d’Anie vu depuis Oloron). Le Montaigu je suppose.

  • J’y étais hier, il est vrai que la vue sur le massif du Pic du Midi de Bigorre depuis Mauvezin doit être, contrairement aux propos de Lamartine sur Pau, la plus belle vue sur les Pyrénées.

    Mais attention ! Si Mauvezin est toujours dans son jus (ambiance plombée d’ardoise avec paysans à béret ! Un vrai haut-lieu de la Gascogne) ainsi que l’Escaladieu, les villages aux alentours se dégradent très vite : Capvern devient une banlieue toulousaine infecte.
    La route entre Mauvezin et Capvern ne laisse voir sur les hauteurs au Nord que des maisons provençales bâties ces 5 dernières années à vue de nez.
    Parallèlement, j’ai remarqué que les maisons méditerranéennes commencent à attaquer la vallée de l’Adour au Sud de Tarbes, jusqu’alors épargnée (elle l’était l’an dernier), notamment sur la route de Bagnères.
    Cela fait plusieurs fois que j’envoie des mails policés à la DDE65, on ne me répond pas.

  • On a side note : les Pyrénées ont la mauvaise manie d’être à contre-jour la moitié de la journée. Elles ne récompensent que ceux qui se lèvent tôt pour les admirer ... Et c’est bien le Montaigu, autrefois "Oscaga/Oscanha/Oscaya".

  • Uncouère hort uou broy foto. Que suy countènt de beude tout aco. Lou téms couan eus prou cla, que beuden leus mountagnes.
    Mé n’arribe pa soueun, susquetout a le gorre, au téms de leus paloumes.

  • Je ne crois absolument pas au "mauvais voisin" pour nos Mauvezin, nom courant en Gascogne.
    Je rappellerai que Séverin Dubarry, qui fut autrefois conservateur du musée de Mauvezin, (lequel en Nébouzan pendant près de 500 ans, aux Bigourdans ne plaise ou ne déplaise) a écrit que malus ou maù est à assimiler au palus, la palissade qui protégeait le centre du vic.
    Malheureusement, il ne donne aucune source. Il est certain que c’est dans ce sens qu’il faut chercher les origines de ce malus énigmatique, Mauvezin n’étant aucunement péjoratif, dans sa désignation.

    Réponse de Gasconha.com :
    Nous avons aussi beaucoup de "Mauhourat" en Gascogne, et Maubourguet...

  • Au sujet de Mauvezin et de Mauhourat, les uns sont des villages, l’autre concerne le relief, la dépression, on ne peut comparer les deux termes.
    Amicalement

  • Mauvezin : c’est superbe ! Allez y en famille ! Vous y trouverez un petit musée des plus intéressant , une ambiance , le panorama des Pyrénées ...Mais aucune trace de la Gascogne !
    Vous serez accueillis par un personnel sympathique , et par une salle dédier à la gloire de l’Occitanie. Pas un mot sur la Gascogne ! D’ailleurs un immense drapeau Toulousain flotte au plus haut donjon . Je pense que jamais un quelconque comte de Toulouse soit venu dans le coin ...mais bon , c’est ainsi que l’on décore les monuments historique Gascon .
    La reconquête de notre " visibilité " commence aussi par là ! Ils faut contacter ces lieux où l’histoire de la Gascogne c’est faite ! Et demander aux conservateurs , associations qui s’occupe des châteaux , donjons, et autre vieilles ruines de mettre le drapeau ou les drapeaux Gascon qui conviennent le mieux ! Marre de voir flotter n’importe quoi sauf les bannières Gasconne ...
    Prenez votre meilleur " plume " et demandez à celui de Mauvezin , Lavardens et bien d’autre de le faire ...utilisez les réseaux sociaux ...Que le moindre musée paysans , reconstitution ou autre est un drapeau Gascon . On s’en fiche si c’est l’écartelé , le trenca , le sautoir ou autre ...il faut que nos couleurs reviennent à leur place ! Comment vous voulez "expliquer" la Gascogne à vos enfants ? Aux scolaires ? Aux touristes ? Et même aux Gascons si c’est d’autres couleurs que les nôtres qui flottent aux vents sur nos monuments ...
    Quelque soit votre opinion sur les drapeaux ou sur tel symbole gascon par rapport à un autre ...prenez 2 mm et demandez une bannière Gasconne sur le monument Gascon le plus près de chez vous ...


Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document