Lòcs (toponymie, paysage...) de Lombez

Savés Gascogne médiane

Lombez

Château de Barbet

Barbet depuis au moins Cassini : le toponyme n’est pas inexistant en Gascogne, il n’est pas non plus très typique.

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Savés Gascogne médiane

Lombez

Rue de la Reilhe

Les noms des rues sont parfois restés authentiquement gascons à Lombez, ce qui est à mettre au crédit de la petite ville.

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Savés Gascogne médiane

Lombez

Maison "vasconne" au bourg

Ah, j’aimerais connaître son petit nom à cette maison ! La perte de mémoire populaire rend très difficile pareille quête, mais ce doit être encore possible, elle en avait forcément un !

C’est aussi apparemment l’une des maisons les plus anciennes de Lombez, et sans surprise, elle est dans le beau style local qui, au moins pour moitié, en concurrence avec le classicisme toulousain, est celui de la petite ville.

Si seulement ce style pouvait inspirer les constructions neuves autour de Lombez et Samatan !

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Savés Gascogne médiane

Lombez

Les Sarrades
Las Sarradas / Laÿ Sarrados

en graphie alibertine :

Las Sarradas
Prononcer "Laÿ Sarrados"


prepausat per Vincent P. ;

 

 
Savés Gascogne médiane

Lombez

Encouget

en graphie alibertine :

(lo) Cojet ? Cojèth ?
Prononcer "Coujétt", "Couyèth" selon les cas (on est ici dans un ensemble de (...)

còi / panier, bergerie ?

Prononcer "coÿ". Attesté par "le Palay".

Attention, on trouve en toponymie un "coy" qui pourrait être un homonyme et dont le sens serait (attention, ce n’est qu’une hypothèse !) bergerie, qui serait de la famille de cujalar. cujalar, cojalar, cojolar

coi / tondu, chauve, dénudé

Prononcer "couÿ".
Palay :
« couy,-e adj. Tondu, chauve ; dénudé ; brebis ou mouton sans cornes ; blé sans barbes. V. cap couy. »
Multidiccionari francés-occitan

« cap-couy,-jàt,-jade adj. Chauve, chenu, qui a la tête rasée »

Palay :
« couyèu sm. – Parc où l’on tond. »

IGN : En Couget


 

 
Savés Gascogne médiane

Lombez

Le Casse

en graphie alibertine :

(lo) Casso
Prononcer "(lou) Cassou" avec l’accent tonique sur ca !

casso, casse, cassi / chêne

cassi est plutôt girondin, une autre forme gasconne est casso (prononcer "cassou" en accentuant la première syllabe), et casse existe aussi.
En langue gauloise : cassanos

"cassi-casso-casse" est-il plutôt le chêne pédonculé , le chêne tauzin étant "tausin" ?*
Dérivés (pour dire "chênaie" :)
cassiar (masc.), cassia o cassièra (fem.), cassiet, cassieda, cassoeda, cassanha (le si courant "cassagne"

*Le basque a deux mots différents : haritz pour "chêne pédonculé", ametz pour "chêne tauzin". Au Pays basque, le premier était particulièrement révéré.

Ostau deus Cassos / Oustaou dous Cassous
Proposition de typographie gasconne.
Tederic M.

(lo) Casse
Prononcer "(lou) Casse".

casso, casse, cassi / chêne

cassi est plutôt girondin, une autre forme gasconne est casso (prononcer "cassou" en accentuant la première syllabe), et casse existe aussi.
En langue gauloise : cassanos

"cassi-casso-casse" est-il plutôt le chêne pédonculé , le chêne tauzin étant "tausin" ?*
Dérivés (pour dire "chênaie" :)
cassiar (masc.), cassia o cassièra (fem.), cassiet, cassieda, cassoeda, cassanha (le si courant "cassagne"

*Le basque a deux mots différents : haritz pour "chêne pédonculé", ametz pour "chêne tauzin". Au Pays basque, le premier était particulièrement révéré.

Ostau deus Cassos / Oustaou dous Cassous
Proposition de typographie gasconne.
Tederic M.

 

 
Savés Gascogne médiane

Lombez

Le Parc

en graphie alibertine :

Lo Parc

parc / abri pour des animaux

Aussi bien les parcs à huîtres que les parcs à moutons...
Selon Ph. Soussieux, vient du bas latin "parricus".

dérivés :
pargada : ensemble de parcs
pargòt : petit parc
parguèra : enclos où les animaux piétinaient le sostratge.
parguia : basse-cour
pargau : ???


 

 
Savés Gascogne médiane

Lombez

Bajon

en graphie alibertine :

Bajon
Prononcer "Bajoun", Bayoun"...


 

 
Savés Gascogne médiane

Lombez

Bois Bedat

en graphie alibertine :

(lo/eth) Bòsc
Prononcer "Lou Bòs", "Eth Bòs"...

bòsc / bois

Dans le sens de "petite forêt".
Dérivés :
bosquet (prononcer "bousquétt") : bosquet (ce mot français doit être un emprunt à l’occitan)
boscar (prononcer "bouscà") : taillis
boscat (prononcer "bouscatt") : boisé
boscassèr, buscassèir (prononcer "buscassèÿ") : bûcheron
busquèir (prononcer "busquèÿ") : bûcher

(lo) Vedat
Prononcer "(lou) Bédat".

vedat / zone défendue

Prononcer "bedat".
Partie d’un domaine seigneurial qui était d’accès défendu, ou au moins d’usage réservé au seigneur.
Vient du latin "vetare" (interdire).


 

 
Savés Gascogne médiane

Lombez

Bordeneuve

en graphie alibertine :

La Bòrdaneva
Prononcer "Bordonébo, Bordonéwo..."

bòrda / ferme, métairie, grange

Ou grange.
Prononcer entre "bordo" et "borde" ;
Dérivés :
bordeta (prononcer "bourdette" ; petite bòrda), bordiu (ferme ou métaierie) et ses dérivés bordilèr (métayer), bordilòt (diminutif de "bordiu"), bordilar (attesté dans "Siedlung und Landschaft (...)" p. 328)
bordau ("bourdaou" indiqué comme "grange-étable" (p.40) par "Quand l’Ariège changea de siècle", de Pierre Salies aux éditions Milan/Résonances (1982))
bordalèr métayer, « habitant d’un hameau, d’un bourdalà » [Palay]
bordalat (hameau)
bordèra : regroupement de bòrdas ?
bordar (prononcer "bourdà") :
« bourdà sm. Ferme, borde avec tout ce qu’elle contient et comporte- : bétail et cheptel mort. En Lav. emplacement d’une borde tombée en ruines. » [Palay]
« Bourdar Bordar (vers le pays basque) métairie »[Lespy]

JPEG - 21 ko

nau, nèu / neuf

prononcer "naw"
neuve : nava (prononcer "nawe", "nabe", "nabo", "nawo"...) ou parfois nau comme le masculin
Les formes nèu et nèva existent aussi.
Le couple navèth/navèra correspond à nouveau/nouvelle ; variante pour les Landes, et peut-être aussi pour le Médoc et autres : « noèt, nouèt,-ère (L.) », donc novèth/novèra [Palay]

(era/la) Bòrdanava
Prononcer "La/Era Bòrdo nawo, Bòrdo nabo, Bòrde nawe, Bòrde nabe..." avec (...)

bòrda / ferme, métairie, grange

Ou grange.
Prononcer entre "bordo" et "borde" ;
Dérivés :
bordeta (prononcer "bourdette" ; petite bòrda), bordiu (ferme ou métaierie) et ses dérivés bordilèr (métayer), bordilòt (diminutif de "bordiu"), bordilar (attesté dans "Siedlung und Landschaft (...)" p. 328)
bordau ("bourdaou" indiqué comme "grange-étable" (p.40) par "Quand l’Ariège changea de siècle", de Pierre Salies aux éditions Milan/Résonances (1982))
bordalèr métayer, « habitant d’un hameau, d’un bourdalà » [Palay]
bordalat (hameau)
bordèra : regroupement de bòrdas ?
bordar (prononcer "bourdà") :
« bourdà sm. Ferme, borde avec tout ce qu’elle contient et comporte- : bétail et cheptel mort. En Lav. emplacement d’une borde tombée en ruines. » [Palay]
« Bourdar Bordar (vers le pays basque) métairie »[Lespy]

JPEG - 21 ko

nau, nèu / neuf

prononcer "naw"
neuve : nava (prononcer "nawe", "nabe", "nabo", "nawo"...) ou parfois nau comme le masculin
Les formes nèu et nèva existent aussi.
Le couple navèth/navèra correspond à nouveau/nouvelle ; variante pour les Landes, et peut-être aussi pour le Médoc et autres : « noèt, nouèt,-ère (L.) », donc novèth/novèra [Palay]