Lòcs (toponymie, paysage...) de Larée

Eauzan / Eusan

Larée

Las Clottes

en graphie alibertine :

(las) Clòtas
Prononcer "Las Clòtes", "Las Clòtos"...

clòta / creux avec de l'eau au fond

Le masculin clòt semble exister aussi, avec un sens identique.


 

 
Eauzan / Eusan

Larée

Le Hiou

en graphie alibertine :

(lo/los) Heus, Hius, Heu, Hiu
Prononcer "Héw(s)", "Hiw(s)"... Interférence possible avec heuç (fougère). A (...)

fius, hius, hiu ? / fief

Le mot apparait dans des textes médiévaux en Gascogne :
« a cuy aura a demandar sa renda del fiu ? » [Archives historiques du département de la Gironde, Volume 15 - Google Livres]
« los franx fius, nobeus acquis » [Comptes consulaires de la ville de Riscle de 1441-1507 - Google Livres]
« lo fiuater pod se clamar del senhor del fius » [Ministère de l’Intérieur. Musée des Archives Départementales... - Google Livres] ; on voit ici que le mot a peut-être un s au singulier, ce qui donnerait hius.
« Si lo fivater negava al senhor son fius » [Lexique roman - Google Livres]

Le mot était-il prononcé hiu (hiw), même s’il vient du germain et non du latin ? Les dictionnaires gascons écrivent fiu.
C’est dans la toponymie qu’on pourrait trouver les traces d’une prononciation h. Par exemple Heux ?
L’église de Heux

On a "Les Affieux" à Préchac.
Un nom de famille comme Duhiou semble l’attester. Allez, je propose la forme hiu, contre toutes les autorités !

« fieffer // vx vt. affiéver (donner en fief une terre) afiusar ; afievar. » [Per Noste]
Multidiccionari francés-occitan


 

 
Eauzan / Eusan

Larée

Pouget

en graphie alibertine :

(lo) Pojet
Prononcer "(lou) Poujétt"... Un des nombreux rejetons de "pui".

pei, poei, poi, pui / colline, hauteur

Prononcer " puï ".

Ce mot, sous ses nombreuses variantes, est une source inépuisable de noms propres, dans tout le domaine occitano-catalan.

variantes : poi (prononcer " pouï "), puèi, poèi, pèi (très fréquent en Bordelais et Médoc dans les noms de lieux, sous la forme "pey"), pèch (variante orthographique de "pèi").
"puch" semble être de la même famille, probablement une variante orthographique de "pui".
Signalons enfin puèg (languedocien) et puig (catalan), qui se prononcent plutôt "puech" et "poutch"...

Tout cela vient du latin "podium" (hauteur).
Dérivés :
pojòu, pujòu, qu’on retrouve sous les formes francisées "Poujeau" ou "Puyôo" et en languedocien sous les formes "poujol" et "pujol"
Berganton (p. 119) parle d’une "interchangeabilité" entre "puyau, puyèu, puyò" (pujau, pujèu, pujòu).
pojada (montée -fr. "poujade", "pouyade")


 

 
Eauzan / Eusan

Larée

Pujo

en graphie alibertine :

(lo) Pujòu
Prononcer "(lou) Puyoou" ("oou" étant une diphtongue - òw).

pei, poei, poi, pui / colline, hauteur

Prononcer " puï ".

Ce mot, sous ses nombreuses variantes, est une source inépuisable de noms propres, dans tout le domaine occitano-catalan.

variantes : poi (prononcer " pouï "), puèi, poèi, pèi (très fréquent en Bordelais et Médoc dans les noms de lieux, sous la forme "pey"), pèch (variante orthographique de "pèi").
"puch" semble être de la même famille, probablement une variante orthographique de "pui".
Signalons enfin puèg (languedocien) et puig (catalan), qui se prononcent plutôt "puech" et "poutch"...

Tout cela vient du latin "podium" (hauteur).
Dérivés :
pojòu, pujòu, qu’on retrouve sous les formes francisées "Poujeau" ou "Puyôo" et en languedocien sous les formes "poujol" et "pujol"
Berganton (p. 119) parle d’une "interchangeabilité" entre "puyau, puyèu, puyò" (pujau, pujèu, pujòu).
pojada (montée -fr. "poujade", "pouyade")

Pujò