Lòcs (toponymie, paysage...) de Fargues (de Langon)

Graves & Cernès

Fargues (de Langon)

Néo-vasconne entre vigne et pins

Face sud.

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Graves & Cernès

Fargues (de Langon)

Pilote

en graphie alibertine :

(lo) Pilòt
Prononcer "(lou) Pilòtt".

pilòt, pielòt, pialòt / tas

pialòt, pielòt, existent aussi...

Cassini, IGN, CN (D1 et TA) : Pilote (mais rien à voir avec le mot français pilote !)
FANTOIR : Pilotte
Le lieu-dit est plus ancien que cette maison "Clos Pilotte" :


 

 
Graves & Cernès

Fargues (de Langon)

Coussères

On trouve une série gasconne :
COUSSERE (Cazères/Adour 40)
COUSSERES (Fargues 33, Gardères 65, Prugnanes 65)
LA COUSSERE (Lannes 47)
COUSSERAT (Auriolles 33)

J’avais d’abord pensé à *l’escossèra "le lieu avec des arbres têtards" (comme Lescouzère < *l’escosèra < escós, on aurait Coussère < *les Coussères < *Lescoussère < *l’escossèra < escòs, puisque escós et escòs existent tous deux). Aucune trace de lieux-dits "les Coussères" mais on trouve quand même "Escoussière(s)" dans le Volvestre.

Par contre, à Auriolles ça ne collerait pas, le suffixe attendu étant "-eyre" voire "-ière" (mais peut-être que Coussérat n’a rien avoir avec les autres).

En gascon, une cossèra est aussi un récipient (ercvox.free.fr).

prepausat per Gaby ;

 

 
Graves & Cernès

Fargues (de Langon)

Touilla

La maison n’es pas briga vascona. Lo beròi portau que hè pensar a l’esplendor bordalesa !-)

C’est plutôt le nom "Touilla", qui figure déjà au Cadastre napoléonien, qui marque l’appartenance à la Gascogne, avec probablement cette terminaison -a qui pourrait bien être -a(r) comme dans tojar (touya(r)). Mais habituellement, un lieu Tojar est plutôt écrit "Touya" ou "Touja".

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Graves & Cernès

Fargues (de Langon)

Partarrieux
Partarrius / Partarrïous

en graphie alibertine :

Partarrius
Prononcer "Partarrïous"


prepausat per Vincent P. ;

 

 
Graves & Cernès

Fargues (de Langon)

Mounic
Monic

en graphie alibertine :

Monic

Monic Monica / Mounic

Prononcer le masculin "Mounic", et le féminin entre "Mounique" et "Mounico".

Important quartier de Fargues, presque un village dans le vilage.

Vaste plaine agricole essentiellement consacrée à l’élevage bovin, mais aussi à la culture du maïs, du tournesol et de la vigne.


 

 
Graves & Cernès

Fargues (de Langon)

Beylieu

Un curieux franco-gasconnisme ?

Mise à jour 2017 : ce n’est pas Bevlieu mais Beylieu ! Le y avait perdu sa queue (corrigé !).


 

 
Graves & Cernès

Fargues (de Langon)

Mussotte

en graphie alibertine :

Mussòta
Mussotte se retrouve comme nom de lieu dans le Langonnais-Bazadais-Marmandais.


 

 
Graves & Cernès

Fargues (de Langon)

Pouteou

en graphie alibertine :

(lo) Poteu
Prononcer "(lou) Poutéw". Semble une gasconisation du mot français (...)

Etat major 19e : Pouteou
IGN 1950 : Ponteou
IGN : Pouteau


 

 
Graves & Cernès

Fargues (de Langon)

Lande barade

en graphie alibertine :

La Lana barrada

lana / lande

Prononcer "lane" dans la plus grande partie des Landes, "lano" en Gascogne intérieure.
Variante girondine : landa
Le nom Lalanne veut dire "Lalande".
dérivés :
lanusquet (landais)
landescòt (landais, dans le Médoc)
landés semble moins authentique, plus français.

Capvath la lana : A travers la lande

Viendrait du gaulois "landa".

barrada / fermée

Prononcer entre "barrade" et "barrado".