Lòcs (toponymie, paysage...) de Saint-Michel-de-Castelnau

Bazadais

Saint-Michel-de-Castelnau

Les Cinq Cabanes
Las Cinc Cabanas

en graphie alibertine :

Lascabanas + (las) Cabanas
Les cabannes.

cabana / cabane

A prononcer à peu près comme en français, mais avec l’accent gascon, bien sûr !
Semble être un mot d’oc passé en français.
Multidiccionari francés-occitan

On le fait venir du bas latin capanna qui lui-même viendrait peut-être du gaulois.

Suivant les contextes, la cabane a pu prendre des sens spécialisés : Lespy évoque par exemple l’habitation pour loger les baigneurs dans les stations thermales ; mais le mot peut aussi s’appliquer s’appliquer à des logements de pasteurs de troupeaux ("Cabane de societat").

dérivés ou variantes :
cabanèr, cabanèir (cabaneÿ) en Nord-Gascogne :
« cabanè,-re adj. et s. Cabanier,-ère ; qui loge dans une cabane. » [Lespy]

caban (en Médoc et Guyenne)
« CABAN, s. s. m. s. m. Petit parc, en Guienne » [Tresor dóu Felibrige]
Multidiccionari francés-occitan

caban (Méd.) sm. – Hutte, mauvaise cabane. [Palay]

verbe cabanar (cette fois, prononcer "cabanà") : fermer les contrevents à moitié quand il fait très chaud (passé en français régional sous la forme "cabanner")
nom commun masculin cabanar : sorte de cabane (ou plutôt lieu où il y en a plusieurs ?)

cabaniu est sans doute à "cabana" ce que bordiu ("bourdieu") est à "bòrda".
En tout cas, le suffixe -iu* (diphtongue "iÿou") est le même, mais le sens que ce suffixe ajoute au mot racine n’est pas très clair.
Peut-être un "lòc" où il y a plusieurs cabanes.
Palay va dans ce sens :

cabanìu,-ibe s. – Cabanon ; qui est propre à faire ou à établir une cabane. N. de p. Lous cabanìus, agglomération de cabanes.

*Le suffixe -iu est à rattacher au suffixe français -il (mais pour d’autres mots terminés en -iu, ce pourrait être le suffixe français -if).

La bastisse en photo n’est pas probablement pas une des cinq cabanes, qui existaient avant elle, puisqu’elles figurent sur le Cadastre napoléonien, avec la "Lagune des Cinq cabanes".
De lagune, il n’y a plus guère, et la bastisse ci-dessus a dû faire partie de la mise en valeur "moderne".

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Bazadais

Saint-Michel-de-Castelnau

Frayon

en graphie alibertine :

(lo) Fraion
Prononcer "(lou) Fraiou(ng)".

frair, hrair / frère

Prononcer "fraï".
variante sud-gasconne : hrair (prononcer "raï")

Frayon ne semble pas attesté comme nom gascon. Peut-on imaginer une formation gasconne tardive fray (frère) + suffixe on ? Normalement, on aurait Frayron, le r sous-jacent ressortant pour porter le suffixe... Freyron, Frayron... existent en Gascogne, quoique rares.

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Bazadais

Saint-Michel-de-Castelnau

La Parropy

en graphie alibertine :

(la) Parròpia
Prononcer "Parròpi" avec l’accent tonique sur ro.

Toponyme fort intéressant, car au XVIIIe s. on voit qu’il y avait là une église ruinée, et le lieu s’appelait "Saint-Michel". C’était l’ancien siège de la paroisse ("parropy") de Saint-Michel-de-Castelnau !

prepausat per Gaby ;

 

 
Bazadais

Saint-Michel-de-Castelnau

Chan noum

Saint-Michel de Castelnau - Chan noum
Tederic M.

Chan noum / Sans nom
Tederic M.
prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Bazadais

Saint-Michel-de-Castelnau

Le Surrey

en graphie alibertine :

(lo) Surrèir
Prononcer "(lou) Surreÿ".

surrèr, surrèir / chêne liège

Prononcer "surrè", "surreÿ" pour la forme nord-gasconne écrite surrèir en graphie alibetine.
dérivé :
surreda (prononcer entre "surréde" et "surrédo"), surret : endroit planté de chênes liège

PNG - 788.7 ko
Toponymes Surret, Surrède, Surrey... dans l’est du massif landais

 

 
Bazadais

Saint-Michel-de-Castelnau

Les Pélouères

en graphie alibertine :

(la) Peloèra
Prononcer "(la) Pélouère"...

peloa / pré, friche

Prononcer "péloue", "pelou"...
"pré en bordure des ruisseaux"
L’évolution d’une commune landaise proche de Bordeaux : Cestas
"friche en Entre-2-Mers (cf ALG)" [Gaby]

CN (Section A feuille 2 : Les Landes)

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Bazadais

Saint-Michel-de-Castelnau

Villandraut

en graphie alibertine :

Vilandraut
Prononcer "Bilandraout"


 

 
Bazadais

Saint-Michel-de-Castelnau

Le Lugatet

en graphie alibertine :

(lo) Lugatet
Prononcer "(lou) Lugatétt". (lo) Lugat Semble être "luc" + terminaison (...)


 

 
Bazadais

Saint-Michel-de-Castelnau

chemin de la Broustère

en graphie alibertine :

La Brostèra

brosta / buisson, branchage

dérivés :
brostèir (prononcer "brousteÿ"), brostic, etc...
brostar (prononcer "broustà") : endroit buissonneux (apparait - rarement - dans la toponymie)
camin brostèir : chemin forestier


 

 
Bazadais

Saint-Michel-de-Castelnau

bois de Pernaud

en graphie alibertine :

Pernaut

Pernaut prenom mascle

Est probablement un composé de Pèr et Arnaut.