Lòcs (toponymie, paysage...) de Pujols

Haut Entre-deux-Mers Entre-deux-Mers

Pujols

Fabey

en graphie alibertine :

Havèir
Prononcer "Haweÿ".

hava / fève

Prononcer "habe", "habo", "hawo"...
havar : champ de fèves

Cf Haouey

prepausat per Gaby ;

 

 
Haut Entre-deux-Mers Entre-deux-Mers

Pujols

ruisseau du moulin d’Estrach

Si cette forme est bien authentique (quoique elle a dû être francisée à la transcription, ce devait être riu deu molin d’Estrach), elle expliquerait le mystérieux nom ruisseau ’’l’Escouach’’.
2 possibilités :
Estrach (nom de lieu ou de personne) > moulin d’Estrach > ruisseau du moulin d’Estrach (désignant le canal du moulin) >... > Escouach
ou Estrach était déjà le nom du ruisseau, et pouvait dériver d’ extractum. A creuser !

Remarque : le ’’moulin de l’Escouach’’ existe toujours.

prepausat per Gaby ;

 

 
Haut Entre-deux-Mers Entre-deux-Mers

Pujols

Périnet
Perinet / Perinét

en graphie alibertine :

Perinet
Prononcer "Perinét"

Perin Peria / Périn / Périe / Perrine

Prononcer le féminin entre "Périe" et "Pério", le masculin entre "Péri" et "Péring". Pèira Pèir, Pèr



 

 
Haut Entre-deux-Mers Entre-deux-Mers

Pujols

Le Procurayre

en graphie alibertine :

(lo) Procuraire
Prononcer "(lou) Proucuraÿre".


 

 
Haut Entre-deux-Mers Entre-deux-Mers

Pujols

Lacoste

en graphie alibertine :

Lacòsta + (la) Còsta
Prononcer "Lacòsto".

còsta / côte

dérivés ou variantes :
costalat : côteau

On aurait pu penser que le mot còs, qui explique le nom de famille Ducos, et des noms de lieu comme Cos d’Estournel, soit un còst dont on ne prononce pas le "t" final. còs = tertre, côteau, monticule
Mais il viendrait plutôt d’une racine prélatine "kos" (colline) qui aurait survécu en gascon.

"còsta" pourrait être le mot pour traduire le français "colline", même si "tuc", "turon", et d’autres, peuvent dire des types particuliers de colline ou de relief.


 

 
Haut Entre-deux-Mers Entre-deux-Mers

Pujols

Lafargue

en graphie alibertine :

Laharga + (la) Harga
Prononcer entre "Lahargue" et "Lahargo".

harga, hàrgua (?) / forge

harga : prononcer "hargue" ou "hargo".
hàrgua : on ne sait pas trop... pourrait se prononcer "hàrgou" avec l’accent tonique sur har, et expliquer les lieux La Hargou.

hargon (prononcer "hargou(ng)") : forgeron
hargoa (prononcer "hargou(e)") : femme du forgeron ; mais la récurrence de noms de lieu "La Hargou" (il y en a plus que des "Le Hargou") donne un rôle étonnant aux femmes de forgeron !
Une fois de plus, la place de l’accent tonique est décisive pour qu’on comprenne : si l’accent tonique est sur har, ce n’est pas la même explication, ni la même prononcation, ni la même graphie !
hargoèr (prononcer "hargouè") : forgeron
hargar, hargoar : forger

« HARGOU marteau pour frapper sur la faux que l’on affile. » [Lespy]
Multidiccionari francés-occitan

Ce serait hargon en graphie alibertine.


 

 
Haut Entre-deux-Mers Entre-deux-Mers

Pujols

La Motte

en graphie alibertine :

Lamòta + (la) Mòta
Prononcer entre "Lamòte" et "Lamòto".

mòta / mothe

Prononcer entre "mote" et "moto".

Mot désignant au Moyen Age un tertre, parfois artificiel, sur lequel on bâtissait une forteresse.
Ce mot, présent aussi hors Gascogne, semble avoir disparu en gascon depuis longtemps, peut-être depuis qu’on ne construit plus de forteresse dessus ?
Michel Grosclaude donne à ce mot une origine pré-indoeuropéenne "archaïque". Le gascon n’a donc fait que l’adopter.


 

 
Haut Entre-deux-Mers Entre-deux-Mers

Pujols

Labarthe

en graphie alibertine :

Labarta + (la) Barta
Prononcer entre "(la) Barte" et "(la) Barto".

barta / barthe

Zone humide auprès d’une rivière.
"barta" est un mot prélatin.
Difficile d’affirmer si "barda" (voir les lieux qui s’appellent "Labarde") est une variante de "barta".
Si oui, on pourrait déduire à la fois "barda" et "barta" de bard ou bart qui veut dire "boue" ou "limon".

barta existe aussi en languedocien, mais avec un sens différent de forêt broussailleuse. Difficile de dire si les mots "barta" et languedocien et gascon ont une même origine.


 

 
Haut Entre-deux-Mers Entre-deux-Mers

Pujols

Les Graves

en graphie alibertine :

Las Gravas
Prononcer "las Grawes", "las Grawos"...

grava / grève, gravier

Au sens minéral, bien sûr...

Prononcer entre "grabe", "grabo", "grawe", "grawo"...
dérivés :
gravèira (prononcer "graweÿre"), ou gravèra : gravière.
graveiron (prononcer "graweÿroung") : banc de gravier.
gravèr (prononcer "grabè", "grawè") : gravier.
gravissa (prononcer "grawisse, grawisso") : petit gravier.

Le pays des Graves, au Sud de Bordeaux, tire de là son nom. C’est une zone où la Garonne déposa jadis de nombreux cailloux.


 

 
Haut Entre-deux-Mers Entre-deux-Mers

Pujols

Les Ferreyres

en graphie alibertine :

(la) Herrèira
Prononcer "(la) Herreÿre".

hèr / fer

Prononcer "hè".
Dérivé :
herrèira, herrèra :
FEW (ferraria) :
"Afr. ferrière ’installation pour extraire, fondre et forger le fer’, npr. ferriero. [...]
Im gallorom. ist es als s. fast ganz verschwunden, in ortsnamen aber sehr weit
verbreitet : Ferrière(s), im gask. auch Herrère"*
herrar : ferrer

*En gallorom. c’est presque complètement disparu comme s. [substantif, je suppose], mais encore très répandu dans les noms de lieu.