Lòcs (toponymie, paysage...) de Aire-sur-l’Adour

Chalosse-Tursan

Aire-sur-l'Adour

Grange à colombages au Mas d’Aire

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Chalosse-Tursan

Aire-sur-l'Adour

Vasconne à double face

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Chalosse-Tursan

Aire-sur-l'Adour

La gendarmerie d’Aire

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Chalosse-Tursan

Aire-sur-l'Adour

Le Houns de la Lanne

en graphie alibertine :

Lalana + (la) Lana
Prononcer entre "lalane" et "lalano".

lana / lande

Prononcer "lane" dans la plus grande partie des Landes, "lano" en Gascogne intérieure.
Variante girondine : landa
Le nom Lalanne veut dire "Lalande".
dérivés :
lanusquet (landais)
landescòt (landais, dans le Médoc)
landés semble moins authentique, plus français.

Capvath la lana : A travers la lande

Viendrait du gaulois "landa".

Las Honts

hont / fontaine, source

hontan ou hondan seraient d’autres formes, féminines aussi, de ce mot.

MP3 - 63.8 ko
Cau pas diser de nada hont "n’aurei pas besonh de çò de ton" !
Il ne faut dire de nulle fontaine "je n’aurai pas besoin de ce qui est tien" !

(lo) Hons
Prononcer "(lou) Houns".

hons / fond

Prononcer "houns".

Dérivé : honada, honsada
« hounade, hounsade : Enfoncement, bas-fond, excavation ; partie inférieure d’un champ en pente où s’accumule la terre éboulée ; en G. aussi vallon. V. houns. » [Palay]
Multidiccionari francés-occitan

IGN : le Houns de la Lanne
FANTOIR : Houns de La Lanne, Quartier du Fond de La Lande
CN (section Q) : hameau du Houns de le/la Lanne ("le", qui figure sur au moins une carte, est étonnant alors qu’Aire n’est pas en zone negue )

Il faut être vigilant sur les confusions entre hons (fond) et hont (fontaine ou source).
Ici, les attestations qui ont pris le dessus vont plutôt dans le sens de hons, bien que Cassini écrive "Font de la Lanne", et qu’il y ait justement des sources (celle de "Larriou" en premier) sur ce qui est comme un plateau dominant l’Adour !

Le hameau (et son nom si gascon quelle qu’en soit l’explication !) semble se perpétuer en lotissements.
Ci-dessous, des vues plus anciennes et bucoliques (c’était un champ de légumineuses, en gros des haricots) :


 

 
Chalosse-Tursan

Aire-sur-l'Adour

Quai des Gravérots

en graphie alibertine :

(lo) Graveròt
Prononcer "(lou) Grawéròtt". Diminutif de Gravèr.

grava / grève, gravier

Au sens minéral, bien sûr...

Prononcer entre "grabe", "grabo", "grawe", "grawo"...
dérivés :
gravèira (prononcer "graweÿre"), ou gravèra : gravière.
graveiron (prononcer "graweÿroung") : banc de gravier.
gravèr (prononcer "grabè", "grawè") : gravier.
gravissa (prononcer "grawisse, grawisso") : petit gravier.

Le pays des Graves, au Sud de Bordeaux, tire de là son nom. C’est une zone où la Garonne déposa jadis de nombreux cailloux.


 

 
Chalosse-Tursan

Aire-sur-l'Adour

Prat

en graphie alibertine :

Lo/Eth Prat
Prononcer le t final.

prat / pré

dérivés :
prada, pradèra : prairie
pradèu : airial
pradina (prononcer "pradine"...) est présent en toponymie nord-gasconne, et devait avoir un sens précis qui nous échappe.

Il y a maintenant la "rue de Prat", mais il semble que "Prat" soit cette maison ancienne, qui figure sur le Cadastre napoléonien (feuille Q1) et a donné son nom à la rue.
Le fait que ce soit (simple imprécision du cartographe ?) "Prat" et pas "Le Prat" explique probablement que ce soit la "rue de Prat" et non la "rue du Prat".


 

 
Chalosse-Tursan

Aire-sur-l'Adour

Les arènes Maurice Lauché

« VILLE D’AIRE EN GASCOGNE » dit la jolie mosaïque ; analyse : c’est parce qu’Aire est en Gascogne qu’on y aime les jeux taurins...

« Construites dans l’axe des allées de l’Adour par l’architecte gascon de Vergoignan Robert Dubédat »
https://fr.wikipedia.org/wiki/Ar%C3%A8nes_Maurice-Lauche

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Chalosse-Tursan

Aire-sur-l'Adour

Chez l’Ahumat
A l'Ahumat

en graphie alibertine :

(l')Ahumat

ahumat / enfumé

Palay :
Multidiccionari francés-occitan

« ahumàt,-made adj. et s. – Celui, celle qui n’a plus la fraîcheur de la jeunesse ; personne peu sociable, qui sort peu de chez elle, enfumée ; jet de fumée. Sobriquet des gens d’Athas, de Marciac (G.) et de Pontiacq (P.-A.) »

« desahumàt,-ade adj. et s. – Un fat, un parvenu, quelqu’un qui est honteux d’être de modeste extraction, d’une chaumière enfumée ; en style plaisant, qui est dégagé des vapeurs de l’ivresse, qui n’a plus la tête lourde, les idées fumeuses. »

« "los ahumats" (en gascon, "les enfumés").
Sobriquets des gascons du Labourd
Surnom donné aux habitants de l’actuel quartier Saint Charles, où se trouvait à la fin du 18ème siècle une usine de laquelle sortait beaucoup de fumée. »

« M. de Ahumat, qui ne sortait jamais de peur de s’enrhumer »
Chafres de nobles de Chalosse

FANTOIR :
32343 Riguepeu AHUMATS
33346 Puybarban LAHUMAT
40181 Messanges LAHUMAT
65395 Saint-Pé-de-Bigorre RUE DES AHUMATS

Nom d’un restaurant.

Aire - Bar-Hôtel-Restaurant Chez l’Ahumat
Tederic M. - sept. 2021

Cars ahumats...

prepausat per Gaby ;

 

 
Chalosse-Tursan

Aire-sur-l'Adour

Cournet

Elle se casse la figure, cette belle maison ...

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Chalosse-Tursan

Aire-sur-l'Adour

Caupenne

en graphie alibertine :

Caupena
Prononcer "Caoupéno"

Dans la vaste plaine d’Aire, se trouve parmi d’autres maisons, qui seront noyées dans les maïs cet été, la maison Caupenne, ensemble disparate, mais qui reste marqué, s’agissant de la maison des années 60 en arrière-plan, par les formes néo-régionales, réinventées.

La maison ancienne est une "vasconne", dont les colombages ne sont pas apparents, soit qu’ils sont enduits, soit qu’ils ont été défaits lors d’une restauration.

prepausat per Vincent P. ;