Lòcs (toponymie, paysage...) de Arue

Marsan Landes de Gascogne

Arue

Mengoulet

en graphie alibertine :

Mengolet
Probable diminutif de Domingo/Domengo, variante de Domenge, par emprunt à (...)


Ce n’est pas Menjoulet, traditionnel dérivé de Domenge, mais bel et bien Mengoulet, qui est un dérivé de Domingo (à prononcer : Dou’mingou), qui est bien Dominique, mais probablement par emprunt ancien à l’espagnol.

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Marsan Landes de Gascogne

Arue

Le Ginx


Les cartes ne mentionnent que "Ginx", sans article, mais sur place, il est écrit "Place du Ginx". Les attestations anciennes sur Google Books tendent à montrer que l’article était en usage, c’est donc bien "Le Ginx" qu’il convient d’expliquer, qui est la forme relevée par Cassini.

Une fois que l’on a dit ça, l’on n’est pas plus avancé ... sauf que l’on trouve, toujours sur Google Books, qui est un outil formidable, une attestation ancienne : ecclesia d’Aubins.

Une confirmation : nous sommes face à une mécoupure, et l’article "Le" est tiré d’une initiale Au-, prise pour une préposition + article. Mais comment passe-t-on d’"Aubins" à "Le Ginx" ?

La finale en -x indique dans cette région la vélarisation de la nasale finale : l’on prononçait [aw’binks]. La finale ne pose donc pas problème. En revanche, l’on attendrait alors "Lou Binks", "Le Binx" en français. Je sèche donc pour expliquer cette mutation consonantique : ou bien la forme médiévale a été mal transcrite, ou bien un fait de phonétique locale nous échappe.

Si la forme de base est bel et bien Aubins, plusieurs hypothèses sont possibles, qui toutes réclameraient des attestations plus anciennes latines pour être corroborées, mais l’on doit tourner autour du NP latin Albinus.

Il y aurait beaucoup de choses à dire sur le site en lui-même, en bordure de la Gouaneyre, sur l’architecture de cette église fortifiée, très belle, mais je vais finir sur un point qui m’a horrifié : comment est-il possible, au plus proche d’une église du XIIème siècle, de laisser construire une maison provençale jaune ? Comment ? Pauvre Gascogne ...

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Marsan Landes de Gascogne

Arue

Badie

en graphie alibertine :

Badia
Contraction probable d’Abadia.


C’est si beau un airial ! La lande, ouverte. C’est l’un des combats de Gasconha.com, le maintien de cet espace, face à la tentation de se barricader, qui gâte tellement le paysage.

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Marsan Landes de Gascogne

Arue

Lantonia

en graphie alibertine :

Antòni

Antòni Antònia / Antoni / Antonia / Antoine / Antonie

Dérivés [Alis-Aiguillon 1600] :
Thony Touignet Tonio Thoigne Thonine (Antoine est fréquent à Aiguillon en 1600)
[Jean-Paul Passama]
Affectueux pour Antoni : Tinou (et Titou ?)


 

 
Marsan Landes de Gascogne

Arue

Blasion

en graphie alibertine :

Blasion
Prononcer "Blaziou(ng)".

Blasi prenom mascle / Blaise

Attention, mettre l’accent tonique sur "Bla", ce que les francophones ont souvent du mal à faire.
Ecrit "Blazy" en général en français.


 

 
Marsan Landes de Gascogne

Arue

Serres

en graphie alibertine :

(las) Sèrras

sèrra / colline ou chaîne de collines

Ou ensemble de collines.
Prononcer entre "sèrre" et "sèrro".
serròt (prononcer "seurròt" en pays de "parlar negue") doit être un diminutif, dont la signification exacte est à précisér.

sarra peut être une variante de sèrra.


 

 
Marsan Landes de Gascogne

Arue

Jouanoy

en graphie alibertine :

Joanoi
Prononcer "Jouanoÿ".

Joan Joana / Jouan / Jouane / Jean / Jeanne

Attesté en 1415 dans les registres de la Jurada de Bordèu sous la forme "Johan" : Johan Argui, Johan Arostanh.


 

 
Marsan Landes de Gascogne

Arue

Bayle

en graphie alibertine :

(lo) Baile
Prononcer "Baÿlé" en mettant l’accent tonique sur "Baÿ".

baile / bailli

Prononcer "baïlé" ou "baylé" en mettant l’accent tonique sur la 1ère syllabe.
Selon J. Tosti, le bailli était "représentant du seigneur dans la commune".
Cette fonction devait être assez commune, vu le nombre de noms de famille ou de lieu composés avec ce mot.

« Le bayle/ baile représente le fondateur. S’il s’agit d’un paréage, il peut y avoir plusieurs bailes. »
Des sauvetés aux bastides gasconnes

dérivé : bailiu
Multidiccionari francés-occitan

« Bayliu bailliage : La fidance deu esser deu bayliu on lo qui-s deffen es poblat. [Lespy] »


 

 
Marsan Landes de Gascogne

Arue

Routgé


 

 
Marsan Landes de Gascogne

Arue

Nauton

en graphie alibertine :

Arnaut

Arnaut Arnauda / Arnaude / Arnaud

Comme le dit J.Tosti, sur son site des noms, "nom de personne d’origine germanique (arn = aigle + wald < waldan = gouverner)".

Nauton
Prononcer "Naoutoun"

Arnaut Arnauda / Arnaude / Arnaud

Comme le dit J.Tosti, sur son site des noms, "nom de personne d’origine germanique (arn = aigle + wald < waldan = gouverner)".

Arnauton prenom mascle

Diminutiu d’Arnaut. Hòrt frequent en Gasconha dens los noms de lòcs. Aquò indica un usatge frequent d’aqueth diminutiu.
Prononcer entre "Arnaoutou" et "Arnaoutoung".