Lòcs (toponymie, paysage...) de Sainte-Marthe

Queyran Gascogne médiane

Sainte-Marthe

Malaret


Malaret, Malaré, Malarré ?
Les "vacants de Malaret" apparaissent sur une carte cantonale du 19e siècle.
Pas d’idée pour expliquer le nom.
Malaret est un nom de famille présent dans le domaine guyennais (Quercy) ou languedocien, où on trouve aussi deux noms de lieu qui semblent apparentés : la Malarette, la Malarède.

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Queyran Gascogne médiane

Sainte-Marthe

Vasconne au Cap du Bosc

en graphie alibertine :

(lo) Cap deu Bòsc
Prononcer (lou) "Cap dou Bòsc" ou "Cap dou Bòs". Nord-Gascogne, Médoc : Cap (...)

cap / tête, bout

Aussi bout ou extrémité de quelque chose.
Ex : cap deu bòs = bout (fin ou commencement) du bois.
dérivé : acabar (terminer)

bòsc / bois

Dans le sens de "petite forêt".
Dérivés :
bosquet (prononcer "bousquétt") : bosquet (ce mot français doit être un emprunt à l’occitan)
boscar (prononcer "bouscà") : taillis
boscat (prononcer "bouscatt") : boisé
boscassèr, buscassèir (prononcer "buscassèÿ") : bûcheron
busquèir (prononcer "busquèÿ") : bûcher

C’est une bastisse qui a des colombages, même si on n’en voit guère en façade.
Sa partie gauche semble désormais vivre une vie séparée loin de la vasconitat ; les deux boîtes aux lettres au premier plan sont peut-être un signe concordant.

On est dans le quartier du Cap du Bosc, donc au "Bout du bois" (Cassini l’écrit comme ça en français, mais heureusement, les cartes ultérieures sont revenues au gascon), et le bois, c’est la forêt du Mas d’Agenais.
FANTOIR : CAP DU BOSQ

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Queyran Gascogne médiane

Sainte-Marthe

Séré

en graphie alibertine :

Serèr
A priori, c’est "Sellier". Mais on ne peut pas exclure une confusion avec (...)

sèra / selle

Prononcer entre "sère" et "sèro".
serèr (prononcer "sérèr") : sellier

Cerèr
Peut vouloir dire "cellier" en gascon. Les "Céré" qu’on trouve hors Gascogne (...)


Séré est sur ce même plateau bocager de Lanauze où il y a le château de Lanauze, la maison remarquable de Mimaud, et aussi Hartané (cette dernière plus difficile à photographier).
Mimaud

Le nom de la famille châtelaine Séré de Lanauze, qui a joué un rôle dirigeant à Sainte Marthe (voir la liste des maires - des Mimaud y apparaissent aussi !), est sans doute lié à cette maison Séré.

Gasconha.com a depuis longtemps signalé la possibilité d’une confusion entre Séré (serèr = sellier) et Céré (cerèr = cellier). Le français ne distingue pas les sons des deux mots davantage que le gascon.
A un endroit où le cadastre napoléonien signale des vignes, l’existence d’un cellier serait plus attendue que celle d’un sellier... mais les cartes anciennes donnent toutes "Séré".
A Lagruère, donc pas loin, il y a au contraire un lòc écrit "Céré" par l’IGN et la carte d’état major du 19e... Et le nom de famille Céré est attesté à Couthures sur Garonne en 1642 par Geneanet.

La maison est en travaux, et il m’a semblé que c’était du "bon ouvrage". Pas seulement l’emban, mais aussi les linteaux et les huisseries des petites fenêtres sur les côtés de la maison peu visibles sur la photo.
A ce stade, on ne peut pas dire si l’esprit airial sera respecté. Je crains que non, mais il faut dire que la maison est au coin d’un carrefour, donc pas au milieu d’un espace dégagé de type airial.

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Queyran Gascogne médiane

Sainte-Marthe

Frinléta


Je n’ai aucune piste sur ce nom "Frinléta".
Y a-t-il eu jadis une erreur de transcription ? Mais à part "Feuilleta" (à Campet et Lamolère - Huelhetar ?), je ne vois aucun nom gascon qui ait pu donner "Frinléta" par erreur.
Quant à la bastisse, elle fait partie de ces bordes vasconnes modernisées que j’évoque ici.

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Queyran Gascogne médiane

Sainte-Marthe

Mimaud
Mimaut

en graphie alibertine :

Mimaut
Adaptation probable du NP poitevin Mimaud, devait être prononcé (...)


Suu pradàs, ua bòrda beroiassa !

JPEG - 167.3 ko
JPEG - 132.9 ko
JPEG - 119.2 ko

J’aurais aimé faire le doublet habituel borde vasconne / nom gascon, mais Mimaut, attesté anciennement sur place, et aussi comme nom de famille, semble d’origine poitevine.
Il a pu cependant - on aimerait le savoir - être prononcé à la gasconne, "Mimàwt".

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Queyran Gascogne médiane

Sainte-Marthe

Pé de Diou
Pèr de Diu ?

en graphie alibertine :

Dediu
de Diu ?

Diu / Dieu

Prononcer "Dïou" ou "Diw".
Diu vivant (prononcer "Dïou biban") : exclamation exprimant l’étonnement, parfois réduite à "Biban !".

MP3 - 47.8 ko
Cadun end’eth, Diu ende tots !
Chacun pour soi, Dieu pour tous !
[gascon d’Albret]

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Queyran Gascogne médiane

Sainte-Marthe

Moulinot

en graphie alibertine :

(lo) Molinòt
Prononcer "(lou) Moulinòtt". (Lo/Eth) Moliòt Prononcer "Mouliòt" en faisant (...)

molin / moulin

prononcer plutôt "mouli".
dérivés :
molièir (prononcer "moulièï) ou molièr (meunier)
molia (prononcer "moulïe", "moulïo"...) : forme féminine de molin  ?
moliar, molinar (attesté dans "Siedlung und Landschaft (...))


 

 
Queyran Gascogne médiane

Sainte-Marthe

moulin de la Rode

en graphie alibertine :

L'Arròda
Prononcer "L’Arròdo"

arròda / roue

prononcer entre "arrode" et arrodo".
forme nord-gasconne : ròda

arrodèr, arrodèir (prononcer "arroudèÿ") : charron

Viendrait du gaulois "rota".
A rapprocher du basque "errota".


 

 
Queyran Gascogne médiane

Sainte-Marthe

Viron

en graphie alibertine :

Viron
Prononcer "Birou(ng)".

Cassini, IGN 1950 : Biron
FANTOIR, IGN : Viron


 

 
Queyran Gascogne médiane

Sainte-Marthe

Pébordes