Lòcs (toponymie, paysage...) de Grateloup-Saint-Gayrand

Rive droite gasconne Gascogne médiane Tonneinquais

Grateloup-Saint-Gayrand

Meytadès

en graphie alibertine :

(lo) Meitadèr
Prononcer "(lou) Meÿtadè".

meitaderia, bordatge / métayage

"métayer" peut se dire "meitadèr" ou "bordilèr".
Alors, "métayage" ?
[Tederic]


Multidiccionari francés-occitan

métayage m. meitaderia f. ; bordatge.
◊ travailler en  : har a miejas. [Per Noste (gascon)]

C’est un de ces noms gascons, comme "Baquérot", qu’il est agréable de trouver en ces confins de Gascogne.
Baquérot

En plus, la maison arbore fièrement son nom !

Il est agréable aussi de constater que le nouveau panneau de chemin, sans doute mis en place dans le cadre du nouvel adressage, n’oublie pas l’accent grave (Meytadès), contrairement à l’ancienne pancarte encore en place, qui écrit "Meytades".


 

 
Rive droite gasconne Gascogne médiane Tonneinquais

Grateloup-Saint-Gayrand

Baquérot

en graphie alibertine :

(lo) Vaqueròt
Prononcer "(lou) Baquéròtt".

vaca / vache

Prononcer "baque" ou "baco".
vaquèir (voir le nom "Baquey") ou vaquèr : vacher
vacada (prononcer "bacade") : troupeau de vaches landaises (on dit aussi élevage, ganaderia ou manade)*

*Merci aux Coursayres des Arrigans.

JPEG - 87.1 ko
Vaches / vacas / bacos au sud de Montréal d’Armagnac
Tederic M. - Junh 2016

En haut, l’église de Saint Gayrand.


 

 
Rive droite gasconne Gascogne médiane Tonneinquais

Grateloup-Saint-Gayrand

Colombage
Colanar / Coulanà


Architecture vasconne pour ce qui fut, peut-être, une maison d’habitation ?

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Rive droite gasconne Gascogne médiane Tonneinquais

Grateloup-Saint-Gayrand

Les Clots

en graphie alibertine :

Los Clòts
Prononcer "Lous Clòts".

clòta / creux avec de l'eau au fond

Le masculin clòt semble exister aussi, avec un sens identique.


 

 
Rive droite gasconne Gascogne médiane Tonneinquais

Grateloup-Saint-Gayrand

Sardine

en graphie alibertine :

(la) Shardina
Prononcer "Shardine"


 

 
Rive droite gasconne Gascogne médiane Tonneinquais

Grateloup-Saint-Gayrand

Mayne Bas

en graphie alibertine :

(lo) Maine
Prononcer "(lou) Maÿné" en mettant l’accent tonique sur Maÿ.

maine / domaine

Très fréquent dans nos campagnes, souvent écrit "Mayne".
Prononcer "maÿne".


 

 
Rive droite gasconne Gascogne médiane Tonneinquais

Grateloup-Saint-Gayrand

Barrau

en graphie alibertine :

Barrau
Est-ce, comme le dit Tosti, une variante de barralh ? En tout cas, Barrau (...)


 

 
Rive droite gasconne Gascogne médiane Tonneinquais

Grateloup-Saint-Gayrand

La Salle

en graphie alibertine :

Lassala + (la) Sala
Prononcer entre "Lassale" et "Lassalo". "Ce nom vient du germanique salla (...)

sala / maison seigneuriale

Ancien mot gascon, d’origine germanique.


 

 
Rive droite gasconne Gascogne médiane Tonneinquais

Grateloup-Saint-Gayrand

Lacrose

en graphie alibertine :

(la) Cròsa
Prononcer "La Cròse", "La Cròso"...

cròs, cròsa / creux

Certains y voient un mot gaulois.
Et le breton a "kleuz".

variantes et dérivés : cròsa (mot féminin, prononcer entre "crose" et "croso" ; écrit parfois en français "croze" ; on appelle ainsi les grottes ou cavernes, à certains endroits), ce qui rapproche de cròt, cròta, qui pourtant semblent avoir une racine différente ("crypta")...

Selon Palay, un "cròs", c’est aussi "dans les maisons, une cachette pour les objets et les papiers précieux". Là encore, on est près du sens de "crot/crypta".


 

 
Rive droite gasconne Gascogne médiane Tonneinquais

Grateloup-Saint-Gayrand

Tartifume

en graphie alibertine :

Tartihuma
Prononcer "Tartihumo"