Lòcs (toponymie, paysage...) de Le Fréchou

Albret néracais Gascogne médiane

Le Fréchou

Le Haou

en graphie alibertine :

Lo Haur
Prononcer "Lou Haou".

Lo Hau (r ?)
Prononcer "Lou Haou"

haur / forgeron

Attention, le "r" final ne se prononce pas en général en graphie occitane normalisée.
Prononcer "haou" ou "aou" est une diphtongue.

hauressa (prononcer "hoouresso") : hauresse, femme de forgeron [Fauché, dialecte gascon de Tonneins] ?
En toponymie, on peut envisager des confusions entre hauresse, fauresse et (a)horest (forêt...). ahorest = forêt

hau, hai, hac / hêtre, forêt destinée à l'affouage

Prononcer "haou" ou "aou" est une diphtongue.
Autres formes gasconnes :
hai (prononcer "haÿ")
hac (moins répandu ; écrit éventuellement "hag", notamment en graphie fébusienne ; plus proche de la racine latine fagusprononcer "hac" ; )
havoth, havora (prononcer "habouth, haboure" - le premier est masculin, l’autre féminin)
"haboure sf. Hêtre (fagus sylvatica). V. habout. Syn. hag, hau, hay." [Palay]
Multidiccionari francés-occitan

havoret (prononcer "habourét")
diminutif (mais surtout collectif : bois de hêtres) : haget et aussi haveda (prononcer "hawéde", "hawédo"...) : Bois planté de hêtre
"Se trouve dans les Pyrénées (forêt d’Iraty...), quelques localités reliques en Chalosse, Lot et Garonne…
Arbre pouvant atteindre 40 à 50 m, et vivre jusqu’à 500 ans.
Fruit : la faine, appréciée par les porcs ; on en tirait également de l’huile alimentaire.
Distillé à sec, le bois fournit la créosote.
Bois d’œuvre recherché (menuiserie, chaises…)"
[Gilles Granereau]

Le hau/hai a été important dans la Gascogne d’hier, si on en juge par le nombre des noms de lieu (et donc de personne) qui contiennent ce mot.

(lo) Hau(r) ?
Prononcer "(lou) Hàw".

haur / forgeron

Attention, le "r" final ne se prononce pas en général en graphie occitane normalisée.
Prononcer "haou" ou "aou" est une diphtongue.

hauressa (prononcer "hoouresso") : hauresse, femme de forgeron [Fauché, dialecte gascon de Tonneins] ?
En toponymie, on peut envisager des confusions entre hauresse, fauresse et (a)horest (forêt...). ahorest = forêt

hau, hai, hac / hêtre, forêt destinée à l'affouage

Prononcer "haou" ou "aou" est une diphtongue.
Autres formes gasconnes :
hai (prononcer "haÿ")
hac (moins répandu ; écrit éventuellement "hag", notamment en graphie fébusienne ; plus proche de la racine latine fagusprononcer "hac" ; )
havoth, havora (prononcer "habouth, haboure" - le premier est masculin, l’autre féminin)
"haboure sf. Hêtre (fagus sylvatica). V. habout. Syn. hag, hau, hay." [Palay]
Multidiccionari francés-occitan

havoret (prononcer "habourét")
diminutif (mais surtout collectif : bois de hêtres) : haget et aussi haveda (prononcer "hawéde", "hawédo"...) : Bois planté de hêtre
"Se trouve dans les Pyrénées (forêt d’Iraty...), quelques localités reliques en Chalosse, Lot et Garonne…
Arbre pouvant atteindre 40 à 50 m, et vivre jusqu’à 500 ans.
Fruit : la faine, appréciée par les porcs ; on en tirait également de l’huile alimentaire.
Distillé à sec, le bois fournit la créosote.
Bois d’œuvre recherché (menuiserie, chaises…)"
[Gilles Granereau]

Le hau/hai a été important dans la Gascogne d’hier, si on en juge par le nombre des noms de lieu (et donc de personne) qui contiennent ce mot.

Cette photo montre - un peu - des dépendances.

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Albret néracais Gascogne médiane

Le Fréchou

Mauriet

en graphie alibertine :

Mauriet
Prononcer "Maourïétt". Très gascon. Diminutif du nom de personne Maurin. Le (...)

Maurin prenom mascle

Courant en Gascogne, mais aussi ailleurs en Occitanie et Catalogne.
Prononcer entre "Maouri" et "Maouring".
Selon J.Tosti, sur son site des noms :
"Plus qu’aux Maures, il faut ici penser à un nom de baptême. Issu du latin Maurinus, dérivé de Maurus. Saint Maurin fut un martyr du VIe siècle."

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Albret néracais Gascogne médiane

Le Fréchou

Daudon

en graphie alibertine :

Daudon
Prononcer "Dàwdou(ng)".

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Albret néracais Gascogne médiane

Le Fréchou

La Bruhe

en graphie alibertine :

La Bruha
Prononcer "La Brùhe", "La Brùho"...

bruho, bruhe, bruha / bardot mâle, femelle

Palay :
Multidiccionari francés-occitan

« bruhe sf. – Bardot femelle, bête issue du croisement d’un cheval et d’une ânesse, au fig. têtu, mauvaise tête. V. bruét, brùhou. »
« brùhou sm. – Bardot mâle. »

En graphie alibertine :
bruha correspond à ce que Palay note bruhe
bruho correspond à ce que Palay note brùhou ; l’accent grave sur le u signifie que l’accent tonique est sur bru.
Comme pour d’autres noms en o (casso...), le nord de la Gascogne remplace le o par e bruhe (en graphie alibertine ; à ne pas confondre avec bruhe dans la graphie de Palay, qui est la femelle !)

Pour compliquer les choses, la bruha (graphie alibertine correspondant à des prononciations brùho ou brùhe) est aussi le milan ou la buse "dans le nord des Landes" selon Palay et en Guyenne selon le TdF. Ce dernier fait le rapprochement avec l’espagnol bruja (orfraie, sorcière).

Ce lieu n’apparait pas sur les cartes anciennes, pas plus qu’une maison à l’emplacement de celle-ci, récente, qui a été photographiée pour honorer son caractère vascon.

Pour un nom récent, "La Bruhe" fait bien gascon, bien que la signification, et même la graphie normalisée, ne soient pas évidentes.
On pourrait imaginer Brua, féminin de Brun.
FANTOIR :
47045 Calignac LA BRUHE
47282 Saint-Vincent-de-Lamontjoie BRUHET
32107 Condom BRUHAS
32107 Condom QUARTIER DE LAS BRUHASSES
32170 Labarthète A BRUHAS
32190 Lannepax A BRUHETTE
32214 Loubédat A BRUHET
32301 Ordan-Larroque A LAS BRUHOS
32369 Sainte-Christie-d’Armagnac A LA BRUHE
33076 Budos LE BRUHE
33116 Cazats BRUHET
33164 Fargues BRUHON
33188 Giscos LE BRUHE
33331 Pondaurat BRUHON
33346 Puybarban A BRUHON
33457 Saint-Pardon-de-Conques BRUHON
33465 Saint-Pierre-de-Mons BRUHAUT
33504 Sauternes BRUHE
40031 Bégaar BRUHAT
etc.

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Albret néracais Gascogne médiane

Le Fréchou

La Tour d’Asquets

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Albret néracais Gascogne médiane

Le Fréchou

Machartic
Mashartic / Mashartit ?

en graphie alibertine :

Mashartic
Prononcer "Mashartit ?"


Merci au mèste bielh de Machartic pour son accueil aimable, ses informations et sa conversation en gascon. Que canto bién, tabén, aqueth òmi : que m’a cantat "Agen" en lengo d’òc, cansoun qu’aprénguéwon a l’escòlo dou téms de Pétain...

Le terroir argileux de Machartic est riche : on y cultive presque ce qu’on veut ; autrefois la terre mouillée collait et était difficile à travailler, mais avec les machines d’aujourd’hui...
C’est un terroir d’élection en particulier pour les blétos (ici, des betteraves semence).

Je verrais "Machartic" comme un "Massartic" avec le "s" chuinté.
A moins que le "ch" soit emprunté à "chartic/shartic" déjà rencontré par Gasconha.com, et qui forme le nom de lieu "Chartic" dans le village voisin de Moncrabeau.
eishartic ou shartic : zone défrichée ?
On pourrait avoir une formation ancienne du genre mas (maison) + shartic...
Ou alors - j’y pense maintenant - un "mau shartic" (mauvaise zone défrichée), mais ça cadre mal avec ce qui est dit plus haut sur la qualité de la terre...

Le cadastre napoléonien écrit "Machartit", ce qui correspond à la prononciation du "c" final dans ce parçan.

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Albret néracais Gascogne médiane

Le Fréchou

Pachérons
Paisherons

en graphie alibertine :

(lo) Paisheron
Prononcer "(lou) Pachérou(ng)".

paishèth / pieu

Prononcer entre "pachèt" et "pachètch".
Mot de même racine en français : paisseau (pièce de bois pour soutenir la vigne)

paishèra (prononcer entre "pachère" et "pachèro") : digue
Dérivés : paisheron (prononcé "pachérou(ng)) et bien d’autres !

JPEG - 61 ko
Luz-Saint-Sauveur - RUE D’ERA PACHERO
Tederic M.

 

 
Albret néracais Gascogne médiane

Le Fréchou

Bourrut


 

 
Albret néracais Gascogne médiane

Le Fréchou

Le Boy

en graphie alibertine :

(lo) Bòi
Prononcer comme le "boy" anglais, mais ça n’a rien à voir quand c’est un nom (...)

bòi / bois

Prononcer comme le "boy" anglais.

Mots corrélés dans l'ensemble d'oc...
(com = oc commun)

La matière "bois", mais peut-être aussi, comme en français, une petite forêt... L’existence de lieux-dits Péboy va dans ce sens.


 

 
Albret néracais Gascogne médiane

Le Fréchou

Laubadère

en graphie alibertine :

Laubadera + (l')Aubadèra
Prononcer "Laoubadére"... Probablement une déformation de Laubareda. (...)