Lòcs (toponymie, paysage...) de Lagruère

Queyran Gascogne médiane Tonneinquais

Lagruère

Rue Garonne

Résultat du nouvel adressage, cette "Rue Garonne".
Pourquoi pas "Rue de Garonne" pour cette rue qui va à Garonne ?
Ils ont peut-être voulu mettre à l’honneur cet usage régional qui ne met pas d’article à Garonne, mais "de Garonne" allait très bien, même pour ça !*
OpenStreetMap donne pourtant un nom à cette rue : "Ch. de Bruze". Erreur ?
Bruze, ou "Bruges" selon Cassini, est à plus de 2 km, mais il se peut que cet ancien chemin l’ait relié à Garonne.
Bruze

* Dans le nouveau Floirac Euratlantique, ils ont mis "avenue de la Garonne", et là c’est un peu lourd !
Lataste - "avenue de la Garonne"

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Queyran Gascogne médiane Tonneinquais

Lagruère

Chemin du Birol

Le nouvel adressage peut aussi créer des noms de voie qui évoquent des choses du passé avec des mots du lexique gascon, ou au moins d’oc comme ici.
Ici, à Lamarque, commune de Lagruère, rive de Garonne, c’est la pêche qui est évoquée.
Plus en aval de Garonne, à Saint Léger, il y avait déjà la rue des Birols, qui semble appartenir à une génération plus ancienne, puisque le FANTOIR l’a déjà depuis des années.

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Queyran Gascogne médiane Tonneinquais

Lagruère

Cambes

Les zones inondables et agricoles, ça a du bon, pas de lotissement en vue pour venir détruire ce beau monde de l’habitat dispersé et des grosses fermes !

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Queyran Gascogne médiane Tonneinquais

Lagruère

La Grande Barrière

en graphie alibertine :

Labarrèra + (la) Barrèra
Prononcer "Labarrère", "Labarrèro"...

barrèra, barrèira / barrière

Prononcer respectivement "barrère", "barrèÿre"...
barrèra est la forme gasconne majoritaire.

Très bel ensemble disparate, comme souvent en vallée de Garonne, maintenue dans son homogénéité par l’impossibilité de construire au plus près du fleuve.

A mettre en lien avec la Petite Barrière, toute proche.


La Petite Barrière

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Queyran Gascogne médiane Tonneinquais

Lagruère

Bruze

en graphie alibertine :

(la) Brusa

brusa, esbrusa / chose émiettée, poussière, fumier très divisé...

Prononcer "bruze", "bruzo"...
Dérivés :
Multidiccionari francés-occitan

brusòu : cendre, braise émiettée
brusalh : petite braise
brusòla : légère bruine
brusar : émietter
bruson : terre réduite en fines particules, sol léger,
brusiu : poussiéreux, qui se brise, se met en poussière

Qu’il pleuvait aujourd’hui ... Je n’ai pas eu le courage d’approcher de sortir de la voiture pour m’approcher de la maison "Bruze" : il restera donc pour Gasconha.com cette étrange photo.

Que peut signifier "Bruze" par ailleurs ?

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Queyran Gascogne médiane Tonneinquais

Lagruère

Bulgaire

en graphie alibertine :

Vulgaire
"Vulgaire", forme plutôt francisante.

On peut supposer le francisme "vulgaire", adapté au gascon. En gascon, en effet, l’on dit plutôt vulgar "bulgà".

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Queyran Gascogne médiane Tonneinquais

Lagruère

Passage

en graphie alibertine :

(lo) Passatge
Prononcer "(lou) Passadye".

En bord de Garonne, un nom probable pour un bac. Faut-il restituer l’article "Lo Passatge" ?

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Queyran Gascogne médiane Tonneinquais

Lagruère

Maison de plaisance le long du canal

Je l’ai photographiée le jour où je cherchais la maison d’architecte du Mas d’Agenais, qui a la même situation au dessus du canal.
La création architecturale face au terroir

Celle de Lagruère a moins d’ambition architecturale. Elle n’est pas vraiment vasconne non plus : bien qu’elle ait sa façade sous pignon, elle ne montre pas de structure basilicale ni aucun signe néo-régional ; sauf - qui sait ? les pierres apparentes sur la partie basse qui peuvent rappeler un modèle basque navarrais.
Un emban latéral a été rajouté. Une possibilité supplémentaire de profiter de notre doux climat !

Mon titre "Maison de plaisance", pour une maison qui n’est sans doute pas une maison de vacances, est un clin d’oeil aux lieux-dits "Plaisance" qui ont éclos ici et là dans la 1ère moitié du 20e siècle.

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Queyran Gascogne médiane Tonneinquais

Lagruère

Caouchon et Saint Juin

en graphie alibertine :

Cauchon, Cochon
Prononcer "Caoutchou(ng)", et "Coutchou(ng)" pour ce qui semble en être une (...)


Caouchon est la vasconne massive (comme souvent en ces riches terres de Garonne) qu’on voit de cuu.
Le nom n’apparait pas sur les vieilles cartes. Elle date peut-être de la deuxième moitié du 19e siècle.
J’imagine la prononciation "Kàwtyoun" mais ne sais pas expliquer le nom.

JPEG - 181.8 ko
Lagruère - Saint Juin - Caouchon
Tederic M.
prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Queyran Gascogne médiane Tonneinquais

Lagruère

Lagravette

en graphie alibertine :

(la) Graveta
Prononcer "La Grawéto, La Grawéte..."

grava / grève, gravier

Au sens minéral, bien sûr...

Prononcer entre "grabe", "grabo", "grawe", "grawo"...
dérivés :
gravèira (prononcer "graweÿre"), ou gravèra : gravière.
graveiron (prononcer "graweÿroung") : banc de gravier.
gravèr (prononcer "grabè", "grawè") : gravier.
gravissa (prononcer "grawisse, grawisso") : petit gravier.

Le pays des Graves, au Sud de Bordeaux, tire de là son nom. C’est une zone où la Garonne déposa jadis de nombreux cailloux.

(l')Aubareda
Prononcer "(l’)Aoubaréde", "(l’)Aoubarédo"...

aubar / saule blanc

Prononcer "awbà".
aubier en français régional.
Selon le dictionnaire de Yolande Vidal, "ses feuilles longues et souples servaient à faire des matelas".

dérivé : aubareda (endroit planté d’aubiers, connu en français régional sous la forme "aubarède").


Imposante bastisse !
Ací vista de cuu / bisto dé cuw...
Le nom est commun. On est en pleine arribère de Garonne, où la grave n’est pas rare !

prepausat per Tederic Merger ;