en graphie alibertine :
Bentejac, Ventejac, Ventejat ?

Ce nom existe seulement en Gascogne, comme nom de lieu et de famille.
Les noms en "ac" viennent généralement de l’époque gallo-romaine, et sont donc antérieurs à la formation du gascon, même s’ils ont suivi, en Gascogne, les mêmes modèles d’évolution que les mots gascons issus du latin.

Donc, expliquer directement "Bentejac" par les mots gascons "vente" (bente), "venta" (bente) ou "vent" (bent) est probablement impossible.
Par contre, les lingüistes qui connaissent le latin peuvent imaginer quel nom de domaine gallo-romain peut avoir évolué vers "Bentejac".
Et on ne peut pas exclure d’y retrouver, par exemple, le mot "vent" en latin (ventus), sachant qu’un élément aussi important dans la nature que le vent a une probabilité plus grande d’expliquer un toponyme que "ventre" ou même "vente".

Lire la discussion ci-dessous !

Variante(s) graphique(s) :

Bentéjac

Bentégeac
 


 
Amics Webmèstes, insérez Bentejac, Ventejac, Ventejat ? dans votre site !
 

Grans de sau

  • Y aurait-il un rapport avec les pèlerins de St-Jacques de Compostelle ?
    Ce nom est répandu en Tarn-et-Garonne-Moissac.

    Réponse de Gasconha.com :
    Non, il ne faut pas analyser le "jac" de Bentejac séparément (d’ailleurs Jacques se dit Jacme (prononcer "Jamme") ou Jaume en occitan), mais plutôt voir la terminaison "ac" qui est si courante dans le domaine occitan.

  • Bentejac pour qui habite un lieu exposé au vent (Larrivière, Landes 1636).

    Réponse de Gasconha.com :
    Gasconha.com ne croit pas à cette explication !-)

  • Ventajor serait une manière ancienne pour désigner un lieu venteux.
    Il y a nombre de Bentayou/Benteyou en Gascogne.
    Le suffixe -ac (du latin -accu) a servi à former des diminutifs.

    On peut imaginer un domaine romain : Ventiacum est attesté (mais donnerait Bentiac/Bendiac non ?). Ce qui me fait personnellement préférer la première hypothèse, c’est que les lieux-dits Bentejac/Bendejac/Bendeyac... sont nombreux. A Pondaurat(33), on trouve le lieu-dit "Les bentégeacs". On trouve une borde de Bendeyacq à Lescun loin du territoire des toponymes en -ac.

  • I have been researching the name Bentejac for a French relative.
    My research indicates that it is very similar to Jewish names listed in Registries of Jewish names.
    Similar names on these lists are Bendejagmin and Bendelac. Ben, in Hebrew/Jewish names, usually means ’son of’.

    Réponse de Gasconha.com :
    The relative similarity with Bendejagmin or Bendelac is not enough to establish a jewish origin. At least, it seems necessary to know more about these two names (where do they exist ?...).

  • I agree that similarity is not enough, but this is another possibility /clue to track down.
    The names can be found in various listings on the internet dealing with Separdic names such as sephardim.com.
    It is Bendelac, Bendelak, or some variation. For Bendejagmin, I will need to go back into my sources on sephardic names, which is where I found it initially, and will enter information as I find it.

    Réponse de Gasconha.com :
    Thank you in advance.

  • I have found the name Bendjagmin. It appears on a list taken from a book by Abraham Laredo entitled : Les noms des Juifs du Maroc.
    I have another, non-Jewish possibility for the name which I will post when I find that one.

  • In Basque countryside, there are little grocery/restaurants called venta.
    They are inexpensive as they are on the border between France and Spain and not apparently were not subject to sales tax. One explanation thus could be that ventajac could be someone who would sell to the pilgrims that were on the way to St. Jacques de Compostella.

    Réponse de Gasconha.com :
    Imaginative !-)
    "Ventas" are still very busy nowadays.

  • J’ai toujours entendu du ban et de l’arrière ban de la famille que Bentégeac signifiait lieu venté, que c’était très ancien et qu’on en trouve dans la région de Bordeaux (mais aussi ailleurs).

    Peut-on dire en Gascon, il vente aujourd’hui "que venteja huey" ?
    Cela me plaît assez bien : le souffle.
    Un peu fou parfois, gascon quoi !
    Certes le "AC" (ou le AT ou le AN) semble gallo-romain et marquerait le lieu.
    On pourrait dire Ventenac en Languedocien ou Bentéjat, comme il en existe d’ailleurs.

    Adishatz ! E que buffa lo vent !

    Réponse de Gasconha.com :
    "que venteja, uèi" parait possible : le suffixe "ej" peut s’accoler à des verbes (ou à des adjectifs) pour créer d’autres verbes.
    Ex :
    plàver -> plavejar (pleuvoir faiblement ou par moment)
    mais aussi pèc -> peguejar (dire des bêtises - cau esperar que n’es pas çò que hèm adara !)

  • J’ai obtenu une autre interprétation ; le nom se retrouve à Castelmoron d’Albret où il semble prendre origine ; ce petit village à été occupé par les maures en 80 après JC et la source pourrait être une déviation de BEN CHEICK, nom que l’on retrouve encore aujourd’hui.

    Réponse de Gasconha.com :
    800 après JC !

  • C’est pas gascon, mais c’est mon patronyme. Grâce à internet (?), "je suis tombé" sur BENTEJAC dont j’ai lu les sens possibles : ils ressemblent à ceux que les spécialistes, et ceux qui se piquent de l’être, donnent à VENTACH, "un lieu exposé au vent".
    Le "ACH" ne serait qu’une forme ancienne, "archaïque", du AC (on la retrouve aussi en Catalogne), qui peut aussi en prendre d’autres : AT, AX, AS, etc.
    Mon ascendance est quercynoise (Lot...), jusqu’au milieu du 17ème s.
    Mais on trouve des VENTACH en Auvergne (Cantal) en 1503, et en Bas Limousin (actuelle Corrèze), en 1484. Les délimitations administratives ne doivent pas égarer : il s’agit en fait de la même région : La Xaintrie (sens inconnu), qui s’étend entre le Sud Est de la Corrèze et le "centre Ouest" du Cantal.
    Au delà, personne ne sait.
    La forme BENTACH existe aussi, mais rare.
    Améliorant mes connaissances en Histoire, j’ai appris aussi, que contrairement à des croyances répandues, les migrations en nombre entre pays (intra limites actuelles de la France) étaient beaucoup plus fréquentes qu’on ne l’imagine aujourd’hui.
    Selon l’historien "spécialiste du Quercy", Jean LARTIGAUT (un patronyme gascon ?), des gascons seraient venus en Quercy lors de la Guerre de Cent ans.
    Alors, Gascogne, Languedoc, Quercy, Bas Limousin, Auvergne ? Tous pays de langues occitanes, "qui serait qui" "qui serait d’ou ?" Vaste(s) question(s)
    Salut à la Gascogne que, du Pays Basque au bordelais, du Gers à la rive gauche de la Garonne en Lot et Garonne, je connais pas mal
    Cordialement

    Réponse de Gasconha.com :
    Merci pour votre salut à la Gascogne ! Il n’était pas logique de créer "Ventach" comme nom gascon, puisqu’il ne semble pas l’être. S’il existait en Gascogne, ce serait d’ailleurs plutôt sous la forme officielle "Bentac", mais je ne le vois pas. Mais votre contribution a sa place en lien avec "Bentejac".

    Quant à LARTIGAUT, oui ce doit être gascon si l’on en croit Gasconha.com ( :- !) :
    http://www.gasconha.com/spip.php?page=nom&id_nom=1158

    Les pays gascons sont d’oc, et certains noms gascons doivent se retrouver dans les autres domaines d’oc, mais la spécificité gasconne est très forte, et c’est ce qui justifie le choix de Gasconha.com de se limiter aux noms gascons.
    Qui trop embrasse mal étreint...

    [Tederic M., webmèste]


  • Bentégeat existe aussi comme nom propre. C’est vrai que Bentéjat comme forme originelle serait fort logique, avec une transformation en Bentéjac par attraction du suffixe-ac.
    Les Bentégeacs à Pondaurat : sans nul doute lieu où habitait une famille Bentéjac, le nom étant surtout répandu dans la région d’Auros.

    • Bentejat (attesté par exemple anciennement à Fontet) et Bentégeat sont bien sûr le même nom que Bentejac.
      Ce qui affaiblit l’hypothèse d’une attraction de Bentejat vers Bentejac, c’est qu’on ne trouve guère de Bentejat en toponymie, mais que des Bentejac. Une attraction aussi systématique et telle que l’original est partout effacé, ça me chiffonne.
      Et donc on pourrait imaginer une attraction en sens inverse : certains noms de famille Bentejac seraient devenus Bentejat par attraction du participe passé ventejat du verbe ventejar ; attraction facilitée là où la finale -ac est naturellement prononcée -at...

      Palay considère tranquillement que le nom de personne Bentejat vient de ce participe passé :
      « bentejàt,-ade adj. et s. exposé au vent, dans les courants d’air, dans le vent ; ventilé, éventé. V. bentè, esbentat. N. de p. Bentegeat ».
      Multidiccionari francés-occitan


Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document