en graphie alibertine :
(lo) Tartàs

Epicentre dans les Landes de Gascogne.
On propose un rapprochement avec la racine aquitano-vasconne "arte" (chêne), comme pour "artigue/artiga".
Le "t" initial serait dans ce cas un reste d’une langue très ancienne.
De toute façon, ce nom est très ancien, pré-latin, peut-être même antérieur à la couche aquitano-vasconne, puisqu’on le retrouve même en Roussillon, par exemple.
De plus, on ne le trouve guère associé à des qualificatifs, au contraire de Artigue, ce qui confirme qu’il correspond à un mot tombé en désuétude depuis très longtemps.
Comme "Artigue/Lartigue...", Tartas est plus concentré géographiquement comme nom de famille que comme nom de lieu.
La Gascogne en a le quasi-monopole comme nom de famille, alors qu’elle le partage comme nom de lieu avec d’autres régions.
C’est peut-être qu’en Gascogne et au Pays basque, plus qu’ailleurs, les noms de famille ont été des "noms d’ostau".

L’existence d’un lieu "Le Tartas", donc avec un article, fait penser à un nom plus récent. Il peut aussi y avoir homonymie.

Variante(s) graphique(s) :

Tartas


 


 
Amics Webmèstes, insérez (lo) Tartàs dans votre site !
 

Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document