en graphie alibertine :
(lo) Caunar

Prononcer "Caounà".
"cauna" (fondrière, grotte, cavité... en languedocien) + suffixe -ar ?
Dans ce cas, désignerait un lieu où il y a des fondrières.
Mais une racine plutôt languedocienne est un peu étonnante pour former des toponymes en Gascogne occidentale.

Sinon, plus gascon est le sens de ruche donné à caune (cauna) par Palay.
Mais cette racine semble elle-même peu présente en toponymie de Gascogne occidentale, et le suffixe -ar est-il plausible sur ce mot ruche ?

Pour la commune (ancienne seigneurie) de Cauna*, près de Tartas, l’étymologie Calnarium est donnée.
Il faudrait préciser le sens de ce mot latin, mais le suffixe gascon -ar, qui vient bien du suffixe latin -arium, a formé des mots puis des noms pendant la période linguistique gasconne, et le nom Cauna(r) n’est pas nécessairement un fossile du latin.

*Parfois écrit "Caunac", ce qui constitue un exemple de plus de l’étonnant passage ar/ac.

Variante(s) graphique(s) :

(de) Cauna


 


 
Amics Webmèstes, insérez (lo) Caunar dans votre site !
 

Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document