perraquet

français : petit chiffon ?

(perrac = chiffon)

Amics Webmèstes, insérez perraquet dans votre site !


 

Grans de sau

  • En bearnais et dans l’Armagnac le perraquet etait l’homme qui ramassait les chiffons, les peaux de lapins, renard... et qui en faisait un petit commerce.
    De tradition cet argent revenait aux femmes de la maison en complement de celui de la volaille.
    Apres la guerre de 40 certains perraquets plus malins ont commencés a remplir leur bros de meubles anciens echangés contre quelque "saloperies" plus modernes en provenance de la ville, Bordeaux en particulier.
    Quand on sait le sentiment d’inferiorité de nos grands parents à 80% paysans vis a vis du soit disant modernisme, on imagine vite le carnage !!

  • Quand j’étais enfant à Biarritz ans les années ’50, nous nous traitions de "pérequéplume",
    quelquechose pour nous comme "charlot" maintenant, avec le côté débraillé.
    Mais cela venait du cri du chiffonier, qui passait avec sa charrette en criant : "perec et plumes !"

  • En nord-gascon "perraquet" = chiffonnier, de "perrac" = chiffon.
    En sud-gascon, ce sera respectivement "perrequèr" et "perrèc".


Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document