còsta

français : côte

dérivés ou variantes :
costalat : côteau

On aurait pu penser que le mot còs, qui explique le nom de famille Ducos, et des noms de lieu comme Cos d’Estournel, soit un còst dont on ne prononce pas le "t" final. còs = tertre, côteau, monticule
Mais il viendrait plutôt d’une racine prélatine "kos" (colline) qui aurait survécu en gascon.

"còsta" pourrait être le mot pour traduire le français "colline", même si "tuc", "turon", et d’autres, peuvent dire des types particuliers de colline ou de relief.

Amics Webmèstes, insérez còsta dans votre site !


 

Grans de sau

  • Palay met en effet en relation le nom Ducos et lo "còst" (pron. "cos"), qu’il traduit par coteau, monticule.
    A ne pas confondre avec lo "còst" (varinate : "cost"), le coût, où le "t" est prononcé.

  • Je pensais à "còst" mais Alain Viaut écrit CÒUTZ selon la prononciation du lieu.
    C’était COUX au XVI°-XVII°, Caux au XVIII°-XIX° Etymologies proposées par A. Viaut : lat. calx “caillou” ; p.-i.-e. kal “dur, roc, escarpement” ; ib.-aq. kaski, avec le même sens.
    Comme quoi la toponymie peut être trompeuse !


Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document