- Tederic Merger

alicòt

français : ragoût fait avec des abattis de volaille, "alicuit"

Prononcer "alicòtt".
Multidiccionari francés-occitan

Palay :
« alicot (ale y cot) sm. – Plat préparé avec des ailes, des cous et autres abatis de volailles. C’est « l’entrée » ordinaire des grands repas campagnards. (Vx français haligoter). »
Lespy :
« ALICOT ragoût fait avec des abattis de volaille. »
Per Noste (gascon)
« alicot m. (recette de cuisine occitane) → aligot. »

La mention par Palay du « Vx français haligoter » mérite d’être creusée :
« une haligote était une pièce un petit morceau
on a dit indifféremment harigoter et haligoter
un harigot de mouton est proprement un ragoût de mouton dans lequel le mouton est coupé menu
haricoter (harigoter ou haligoter) c’est couper en parties aliquotes, mettre en morceaux

 »

Le renvoi de Per Noste vers aligot semble erroné : l’aligot, « spécialité culinaire rurale traditionnelle française originaire de la région de l’Aubrac, à base de purée de pommes de terre, de tome fraîche ou « tome d’aligot », de crème, de beurre et d’ail », semble nettement distinct et il pourrait y avoir confusion, à la suite d’une ressemblance "à l’oreille".
Après recherche, l’aligot rouergat et l’alicot gascon sont très probablement le même mot, variante du harigot ou haricot français qui était initialement un « ragoût fait avec du mouton coupé et des légumes ».
Etymologie occitane

L’explication « ale y cot » est généralement avancée ("en patois gascon, ça veut dire...") ; le y est un peu curieux, mais ne semble pas impossible ; en normalizat alibertin, on aurait ala e còth (aile et cou).
Cette explication est probablement une étymologie populaire erronée !
D’ailleurs, s’il était question de cou, il faudrait écrire alicòth en gascon, et en plus, on pourrait trouver du côté de la Bigorre des mentions "alicotch"... y en a-t-il ?

De plus, cette explication serait incompatible avec le français "alicuit", à moins que ce mot soit une création fantaisiste :
 pour un « mets spécifique de la cuisine rurale gersoise », comment a été forgée cette forme française ?)
 cuit, en français, ne veut pas du tout dire cou !
 en gascon, "cuit" se dit cueit (coueÿt) et pas du tout "cot" !

Reste à faire la promotion de l’alicòt gascon !
Gaby le place dans une liste de mets « en voie de disparition à cause d’une connotation vieillotte-rurale ou trop locaux ».
Transmission de la cuisine gasconne

En même temps, la carte géographique qu’il a dessinée montre une répartition assez large, bien centrée sur la Gascogne.

Amics Webmèstes, insérez alicòt dans votre site !


 

Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document