caler

français : falloir

Prononcer "calè".

Variantes avec l’accent tonique sur la première syllabe : càler, càlher (prononcer à peu près "caillé")

que cau : il faut
que caleré : il faudrait
qu’auré calut : il aurait fallu

Amics Webmèstes, insérez caler dans votre site !


 

Grans de sau

  • En Grande-Lande et Pays de Born, on l’utilise avec le sens de DEVOIR.
    Qu’èi calut har aquò ! Que carrem anar a le mar...

  • Du Médoc aux confins du Bazadais et de l’Agenais, c’est le francisme "faler" qui est utilisé comme en provençal.

  • Oui, Nord du Born et de la Grande Lande, on utilise majoritairement FALER avec quelques restes de CALER .
    Je pense que cette forme, influence girondine, est récente.
    Quand on le conjugue, on le fait comme pour CALER : QUE FARRA, QUE FARRE, alors que les Girondins disent FADRA.

  • Que cau = Il faut...
    Que carra, il faudra...
    "En pagan ço qui càlhi é mey se cau" formule humoristique et généreuse.

    [Chez moi on dit "que calerà", mes aquò raï !
    Miqueu Pujol]


Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document