Notre région, c’est la Gascogne !

 
 

Bas Adour

Pays negue

Landes de Gascogne

Pays charnégou

Bayonne

Bayonne

Bayonne

En "normalizat" :

Baiona
Prononcer "Bayoune"

64100 - lat. 43.483299255371094 / long. -1.4833300113677979
 


Proposition de panèu L.E.N.G.O.N pour Bayonne
[Photo de Vincent.P]

Beaucoup croient maintenant que Bayonne est basque, et le dynamisme présent du mouvement culturel basque accrédite cette idée.
Il est du devoir de Gasconha.com de rectifier :
Du Moyen âge jusqu’à l’hégémonie du français (au 20e siècle), on a surtout parlé gascon à Bayonne, comme à Anglet et Biarritz.
Escotatz la cançon Salut Bayoune !

Mais il faut être juste : Bayonne était aussi la capitale du Labourd, une des provinces basques, et a toujours accueilli une population d’origine basque, de même qu’elle accueillait une population d’origine sud-landaise.

Si nous réussissons à renouveler l’identité gasconne, un nouvel équilibre peut s’imposer demain à Bayonne.
A nous de faire jouer une dialectique vertueuse :
Rappeler que Bayonne est partiellement gasconne fait profiter la Gascogne de l’image positive de Bayonne.
Et un rajeunissement de l’image de la Gascogne remettra en scelle la Gascogne à Bayonne.
Bon... tot que demora a har !-)


Punts vesins :
(distance ≤ 15km)

  • Saint-Pierre-d’Irube / Hiriburu / Sent Pèr d’Irúber
    Saint-Pierre-d'Irube / Hiriburu / Sent Pèr d'Irúber
    Village autrefois bilingue dans la périphérie (...)

  • Bassussarry / Basusarri
    Bassussarry / Basusarri
    Basusarri en basque, du basque baso=forêt + (...)

  • Anglet
    Anglet
    [Julian] Devant la Mairie d’Anglet. Prononcer le

  • Mouguerre

  • Grans de sau

    • Bayonne a appartenu au Labourd au XII° siècle, puis en a été disjointe.
      Elle est néanmoins généralement citée dans les listes de communes du Labourd, et appartient au Pays basque au sens de la loi dite Pasqua de 1995. Bayonne est la capitale économique de cette province.

    • Il me semblait que la Capitale historique du Labourd était Ustarritz, et que justement, le passage de Bayonne de la sénéchaussée de "las lanas", au Labourd avait suscité chez les basques une forte résistance. (Qu’en est-il ?)

      D’autre part, et à ma connaissance, il en fut de même dans les années 20 lors de la création du "Musée Basque" qui était par tous pressentit à Ustarritz, mais qui fut pour servir les intérêts des notables bayonnais (pourtant gascons), installé à Bayonne pour des raisons d’accessibilité touristique.
      Au vu des protestations à la fois de certains Gascons de Bayonne et de certains basques, il fut pour plus de justesse baptisé : Musée basque et de la tradition bayonnaise...

      Pour finir, et d’après L’In’oc, la langue gasconne devrait commencer à retrouver la place qui est la sienne aux fêtes de Bayonne, pour cette édition 2009.

      Alavetz, beleu a las hestas de Baïona dens la nosta bera lengua, de segur !

      Adishatz a tots.

    • Adiu Clèm !
      Oui, l’Institut Occitan commence à s’intéresser aux hèstas gasconas.
      L’occitanisme gascon aurait dû s’y investir depuis bien longtemps.
      Mès mei vau tard que jamei !

      Jo que sabi cantar "Salut Bayoune".
      S’èm quauques uns a la voler cantar (e d’autas) dens l’arrua baionesa pendent las hèstas, jo que’n voi estar !
      Mès las hèstas de Dacs que son benlèu mei favorablas a ua expression gascona, segon ço qu’ei vist las annadas passadas. Bon, soi anat a Dacs, e pas a Baiona...

    • Adiu Tederic !

      Pensi qu’es ua hera bona idea ! Bon, soi pas un gran cantaïre, mes qu’n voi estar taben !!

      Réponse de Gasconha.com :
      Bon, que cau que siam au mensh 5 o 6 personas... E s’i preparar d’ara enlà, damb un repertori de duas o tres cançons au mensh.
      Damb, pensi, au mensh ua session de preparacion, qui’s poderé har en Bordalés, benlèu.
      AVIS AUS AMATORS - SE MANIFESTAR ACI PER GRAN DE SAU !
      [Tederic]


    • L’historien Guilhem Pepin partage avec nous une nouvelle mouture de son article "Bayonne, ville gasconne" :

      « Plusieurs modifications y ont été faites avec de "nouveaux" témoignages, en particulier celui d’un militaire gascon qui indique clairement la situation linguistique de Bayonne et des environs en 1904.
      Ensuite, j’y ai ajouté plusieurs cartes anciennes et portulans (cartes marines médiévales) dénommant clairement Bayonne sous le nom de "Bayonne de Gascogne".
      Et j’ai terminé par une partie un peu hors-sujet, mais intéressante : les deux tracés du cours de l’Adour avant le percement du boucau nau actuel. »

      Au format pdf sur le site.
      Bayonne : une ville gasconne (par Guilhem Pépin)


    Un gran de sau ?

    modération a priori

    Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    Ajouter un document