Albret néracais Gascogne médiane

Nérac

- Tederic Merger


 

Néo-vasconne à la Hounsègue

en graphie alibertine :

La Honsega

hont / fontaine, source

hontan ou hondan seraient d’autres formes, féminines aussi, de ce mot.

MP3 - 63.8 ko
Cau pas diser de nada hont "n’aurei pas besonh de çò de ton" !
Il ne faut dire de nulle fontaine "je n’aurai pas besoin de ce qui est tien" !


Pas de commentaire sur cette jolie néo-vasconne, mais des questions sur le nom du lòc "La Hounsègue" :
On y reconnait facilement le grand classique gascon "houn" (fontaine, source).
C’est sègue qui est énigmatique ici.
Le cadastre napoléonien écrit "La Hounseugue", et le mot seugue (seuga) est attesté pas très loin, à Nomdieu (Lasseugues anciennement La Seuve selon Cassini) ; mais une construction de ce type - deux mots accolés x-y pour exprimer x de y ou y de x (ici, ce serait "source de la forêt") est rare en Gascogne.
Ou alors ce serait un nom qui viendrait de très loin, pré-gascon mais latin.
Cassini est difficile à lire : La Housente ???
J’ai pensé aussi à une déformation de la Houn seque (la source à sec !) mais des sources à sec, je n’en vois pas en toponymie gasconne.


 

Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document