- Vincent P.

Bazadais

Pondaurat

Moustié

en graphie alibertine :

Mosteir(s)
Prononcer "Mousteÿ(s)".


Il me semble peu douteux que la finale -ié est la francisation de la finale autochtone -ey : c’est un trait assez commun en Gironde, et je suppose qu’il s’agit là d’une francisation qui avait pu toucher jusqu’à la langue orale, dans un dernier état de la langue.


 

Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document