Pachère

en graphie alibertine :

(la) Paishèra

Prononcer "La Pachère". Barrage de bois sur un cours d’eau.

Les toponymes "Pachère" sont fréquents en Gascogne, sauf en Bordelais.
Le Couserans (et aussi le pays de Foix ?) a "Paychère".

Le Languedoc devrait normalement avoir "Paysselle/Paissèla" (sur le modèle gascon vaishèra / languedocien vaissèla), or il a plutôt "Payssière", qu’il semble avoir donné au français ! Le languedocien a peut-être emprunté au gascon la forme paishèra en gardant le r, par attraction vers la terminaison ièra, et en languedocianisant le reste ?

paishèra / barrage sur une rivière

Prononcer "pachèro", "pachère"...
Différent de paishèth/paixèth "piquet, échalas, tuteur".
Attesté en Néracais/Condomois et jusqu’en Bazadais.

Grans de sau

  • La "pachiére", c’est aussi le nom que l’on donne à une longue perche destinée à arréter les obstacles (branches,herbes) en avant du "Birol".

    Réponse de Gasconha.com :
    É lo "Birol", qu’es aquò ? Un batèu ?

  • Le "birol", c’est un engin de pêche composé d’un bateau supportant deux filets coniques inversés qui tournent avec l’effet du courant.
    Les poissons (coulac, gat, mules) se prennent ainsi automatiquement et sont dirigés par un petit filet faisant office de couloir dans une caisse de bois semi-immergée qui maintient ainsi le poisson au frais.
    Vient de " biroler" (tourner)

  • Pacherenc, de « paishèra » barrage, vanne de moulin, avec le suffixe « -enc » marquant l’appartenance, la proximité ...