Notre région, c’est la Gascogne !

Rive droite gasconne

Gascogne médiane

Tonneinquais

Varès

Larrival / Larribal o Larribau / Larribal ou Larribaou

En "normalizat" :

Larrivau + L'Arrivau
Prononcer "Larribàw" ou "Larriwàw". Juillet 2018 : Dans un premier temps, (...)

arriba / rive

Prononcer entre "arribe" et "arribo".
riba en Nord-Gascogne.

arribèra, arribèira : plaine ou large vallée

border=0


Un des traits particuliers de cette maison est d’avoir le pigeonnier intégré.

Le balet (auvent) qui court le long de la façade abrite une treille.
Comme souvent dans l’habitat rural du Tonneinquais, une bande de planches protégeait du soleil, et peut-être aussi de la pluie.
Autrefois, ces planches étaient souvent noircies au goudron. [Source : panneau explicatif de Villeton].

Larrival se prononçait "Larribal", l’occitan de Guyenne et de Gascogne ne distinguant pas le "v" du "b" (comme le castillan et le catalan).
Larribal (écrit tel quel) existe à Saint-Hilaire-de-Lusignan (47).
Laribal existe aussi à Monheurt (47).
Larrival (qui existe aussi à Argelouse (40)), Larribal et Laribal sont le même nom, écrit sous des formes différentes.

Les noms de lieux Larribaou, Larribau, Larribeau, Laribau, Laribeau, Larivau, qui sont très courants en Gascogne, sont aussi le même nom, mais avec la terminaison plus gasconne :
La diphtongue "au" (à prononcer comme en allemand) remplace en gascon le "al" qu’on trouve plutôt en Guyenne et Languedoc.

Explication du nom :
Il se décompose très probablement en « L’arrival » , où « arrival » se décompose lui-même en ar-riv-al :
« ar » est l’élément prosthétique ou « d’appui » qui se met systématiquement en gascon devant les mots commençant par « r ».
« al » est simplement une terminaison qui vient du latin, et dont le sens serait à préciser.

Dans cette situation à la frontière entre gascon et guyennais, il n’est pas trop étonnant de trouver un mélange entre la terminaison "al" guyennaise ou languedocienne, et le "ar" initial, qui est très gascon.
"riv" est bien sûr le "riu" qui signifie "rivière" ou "ruisseau", et vient du latin.
"Larrival" signifierait quelque chose comme "le ruisseau", ou "la rive" (l’espace bordant la rivière), en fonction de la signification précise du suffixe "al".
La maison est sur une pente dominant une rivière.

prepausat per Tederic Merger



Grans de sau

  • Selon G.Rohlfs, le suffixe -au (du latin -ale) sert juste à fabriquer des substantifs.

    Exemple :
    sutis porcalis (loge à porcs) a donné "la porcau" avec omission de sutis. C’est de cette manière que le suffixe s’est généralisé, d’adjectif à substantif. Rohlfs fait remarquer qu’ainsi, certains substantifs gascons en -au sont restés de genre féminin.

    En Comminges et Couserans, ce suffixe est synonyme de -ar.
    Ex : cassanhau pour cassanheda

    Réponse de Gasconha.com :
    Merci pour ces précisions.
    Elles confirment le sens de "près de la rivière".
    Entre un adjectif utilisé seul (ex : "la belle") et un substantif ("la belle" aussi !), la différence doit parfois être ténue...
    Si on disait couramment en Gascogne "ua arrivau" pour une maison en bord de rivière, je comprends qu’on parle de substantif.
    Sinon, l’explication de "arrivau" comme adjectif me suffit.
    Mès ne soi pas lingüista.
    [Tederic]

  • Nous avons passe une semaine parfaite a ce gite en 1979. Savez-vous s’il est toujours possible de le louer ?

  • La maison a changé de propriétaire il y a une dizaine d’années.
    Il ne me semble pas que, pour l’instant, y soient offerts des chambres d’hôte ni un gite.
    Je m’aperçois que je n’ai pas mentionné que Larrival a un beau point de vue sur la vallée de la Torgue, qui sépare les communes de Tonneins et de Varès.

  • Ah, tant pis ! Nous en avons de tres beaux souvenirs. Merci bien de votre reponse.


Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document