Rive droite gasconne Gascogne médiane Tonneinquais

Clairac

- Vincent P.


 

Seillade

Le paysage entre Tonneins et Clairac, à la confluence du Lot et de la Garonne, est d’une grande beauté, et les sommets y possèdent souvent une forme différenciée, agréable à l’œil.

Ce petit sommet, vu depuis le même endroit où l’ensemble de maisons du lieu-dit Seillade a lui-même été pris en photo, ne possède pas de nom : en avait-il un ?

JPEG - 411.4 ko

 

Grans de sau

  • Vincent, ma réponse est "Seguin" (exactement "Séguin", parce que la prononciation Seguin n’est pas "possible" ici !) pour la colline en photo dont tu cherches le nom.
    Sur le cadastre napoléonien, le sommet est bien dans la zone étiquetée "Seguin", mais ce nom désigne surtout un lieu-dit habité, au nord-ouest de la colline.
    Seguin

    Le dessin des parcelles n’a pas totalement changé entre le cadastre napoléonien et le cadastre actuel consultable par Géoportail, donc je peux placer précisément le sommet de la colline, visible par Géoportail, sur le cadastre napoléonien, très précis sur les noms, mais qui ne comporte guère d’indications de relief.

    Le cadastre napoléonien donne aussi le lieu-dit où sont les hangars du premier plan de la même photo : Mirabet ! Mira-bèth convient bien pour le col d’où on peut regarder à la fois la vallée du Lot vers Clairac et la vallée de Garonne vers Tonneins.


Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document