La plus occitane des eaux-de-vie

- Christophe L.

Toulouse, Capitale de l’Armagnac du 5 au 11 décembre 2011
www.armagnac.fr/capitaleToulouse

Sympathique initiative, ma foi, mais dommage de lire dans la page de présentation : "la plus occitane des eaux-de-vie : l’Armagnac" !!!

Midi-Pyrénées soutient l’armagnac, produit gascon s’il en est, et voilà qu’il devient occitan....

Grans de sau

  • Et oui, tout est occitan vu de Toulouse ! Même le béton liquide, avec la société POMPAGE OCCITAN (voir sur ce site Gasconha) !

  • La midi-pyrénéïsation, une fois de plus. C’est le danger le plus imminent pour la Gascogne, d’autant plus que les occitanistes font corps avec.

    Après, il est normal que Toulouse fête un produit régional qui ne lui est pas étranger.
    Je veux dire par là que Toulouse, capitale de l’Occitanie et ville méditerranéenne, ça va deux minutes aussi, c’est quand même avant tout une grosse ville de la vallée de la Garonne dont la culture populaire ancienne n’est pas non plus irrémédiablement distincte de celle de la Gascogne centrale ...

    Après, il faut constater autre chose, c’est que le zèle des Toulousains à utiliser le terme "occitan" à toutes les sauces tend à faire de ce dernier un synonyme un peu nul de "tolsan".

  • Per jo, lo gascon qu’ei un dialecte occitan, donc culturaument e lingüisticament, la Gasconha qu’ei occitana.
    De mei, la reputacion de l’Armanhac en Aquitània qu’ei plan establida.
    Donc ne vedi pas nat probleme, dens l’encastre d’ua campanha publicitaria a destinacion deu public de Miedia-Pirenèus, de parlar de l’Armanhac, qu’èi produsit dens un parçan occitan, com d’ua aiga de vita « occitana ».
    S’as legut de plan çò qu’èi escriut a perpaus d’autes « grans de sau », per jo « occitan » ne vou pas forçadament díser lengadocian.

  • @ ltrobat
    Si, i a un problema !
    E mema d’un punt de vista occitanista !
    L’Occitania lingüistica qu’amassa la Gasconha, l’Auvernha, la Provença etc.
    E quan escriven "La plus occitane des eaux-de-vie", an hèit lo torn de l’Occitània sancèra (Lemotges, Montluçon, Vichy, Lo Puèi en Velai, Gap, Niça, las valaas italianas...), ende díser que ne n’i a pas de milhora que la de l’Armanhac ?
    Ne’n boterí pas la man au huec...
    Que cranhi qu’àjam ací, meilèu, l’assimilacion de l’Occitania non pas au Lengadoc, mès a la Region Mieijorn-Pireneas, capitala Tolosa. Fin finau, qu’ei ço que disèva lo Vincent.P.

  • Un article dans le quotidien Libération par Rico Rizzitelli envoyé spécial dans le Gers et dans les Landes 30 mars 2018 :

    http://next.liberation.fr/food/2018/03/30/armagnac-l-ode-a-l-eau-de-vie_1640107


Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Dans la même rubrique