BOISSON DIVINE


BOISSON DIVINE

Boisson divine

Boisson Divine - Que m’en tornarèi

Dauna de Brassempoi - par Boisson divine

www.facebook.com / boissondivine.officiel
Boisson Divine naît en 2005 de la rencontre entre Baptiste Labenne (Guitares, basse, chant, boha…) et Adrian Gilles (batterie, chant), respectivement âgés de 14 et 15 ans à Riscle, sur les hautes terres du Gers (32). Dès le début, la volonté de créer des compositions personnelles est là. Le style musical est rapidement et naturellement trouvé.
Ce sera un alliage entre identité Gasconne et Heavy Metal.
Une fusion entre tradition et modernité, chantée soit en Français, soit dans la langue de la région. Les influences revendiquées renvoient au Heavy Metal 80’s (Accept, Iron Maiden, Saxon…), au Folk-Metal (Finntroll, Eluveitie, Dropkick Murphys…) et aux groupes régionaux (Nadau, Los de L’Ouzom, Los Pagalhos…) avec en sus une personnalité propre.

Les textes sont le reflet du quotidien des musiciens : rugby, vieilles légendes, odes à la terre, solidarité paysanne, bombances, chansons traditionnelles, sauvegarde du patrimoine, hommage à ceux qui ont marqué l’histoire.
Après de rares concerts amateurs (le nombre de musiciens limitant l’adaptation scénique), un exil du batteur vers la capitale pour cause de travail et une fois le nombre de compositions disponibles suffisant, l’enregistrement d’un premier album est commencé en août 2012. Mixage et mastering sont achevés en février 2013. « Enradigats » pointe alors le bout de son nez.
Boisson Divine s’engage dans sa propre voie, celle d’un style rock folk metal certes enraciné, mais son regard est tourné vers l’horizon.

Rien ne pousse sans racines.


BOISSON DIVINE

www.facebook.com/boissondivine.officiel

Boisson Divine que vadó en 2005 de l’encontre enter lo Baptiste Labenne (Guitaras, baisha, cant, boha…) e l’Adrian Gilles (bateria, cant), repectivament atjats de 14 e 15 ans a Riscla, sus las tèrras hautas deu Gèrs.

D’aqueth moment ençà, la volontat de crear composicions personaus qu’i ei. L’estile musicau qu’ei lèu e normaument trobat.
Que serà ua mesclanha enter identitat gascona e Heavy Metal.
Ua fusion enter tradicion e modernitat, cantada sia en francés sia en lenga nosta.

Las influéncias reivindicadas que remandan au Heavy Metal de las annadas ueitantas (Accept, Iron Maiden, Saxon…), au Folk-Metal (Finntroll, Eluveitie, Dropkick Murphys…) e aus grops regionaus (Nadau, Los de L’Ouzom, Los Pagalhos…) dab en mei ua personalitat pròpia.

Los textes que son lo rebat de la vita vitanta deus musicians : rugbí, legendas vielhas, òda a la tèrra, solidaritat paisana, timponas, cants tradicionaus, sauv deu patrimòni, aumenatge aus qui hasón l’istòria.

Après quauques clars concèrts amators (lo nombre de musicians limitant l’adaptacion scenica), un exili deu batedor de cap tà la capitau pr’amor deu tribalh e un còp pro de composicions hèitas, l’enregistrament de l’album purmèr que comencè en aost de 2012. Mesclatge e mastering que s’acabèn en heurèr de 2013. Alavetz, Enradigats que punteja.

Boisson Divine que’s gaha lo son camin pròpi, lo d’un estile rock folk metal, solide enradigat, mes dab l’espiar puntat de cap tau pè deu cèu !

Arren non creish shens arraditz !

Voir en ligne : Boisson divine

Grans de sau


Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Dans la même rubrique :


 

Sommaire Noms & Lòcs