L’avenir de la ferme Mouliaa à Espiute (Béarn) L’expérimentation d’un écohabitat social et paysan

- Tederic Merger

(Espiute)
Mouliaa

Sud-Ouest :
« la ferme Mouliaa, du nom de la famille d’agriculteurs qui l’a occupée pendant des générations »
Espiute : « Aire d’attraction : Commune hors attraction des villes » (INSEE)

Ferme Mouliaa : proposition architecturale du Collectif Encore

La ferme Mouliaa est le site expérimental de l’association ReNouveau Paysan.
Elle se compose d’une maison et d’un hangar adjacent ce qui totalise une surface plancher d’environ 640 m².
Deux hectares de parcelles agricoles entourent les bâtiments et peuvent être immédiatement certifiées BIO. En complément, la commune d’Espiute met à disposition un hectare de terres adjacentes pour le projet.
En mars 2021, le bailleur social public Office 64 de l’Habitat a racheté la ferme Mouliaa ainsi que ses terres.
L’association ReNouveau Paysan et ses partenaires travaillent de concert pour redonner vie au lieu. La ferme deviendra ainsi un écohabitat social paysan d’ici fin 2022.

Expérimentation juridique : LE BAIL SOCIAL PAYSAN
Promu au plan national par ReNouveau Paysan, il n’existe pas encore dans notre droit, mais l’opération de la ferme Mouliaa permet de l’expérimenter :

Depuis 2018, la loi Elan offre aux bailleurs sociaux la compétence de gérer des espaces professionnels. Commerces, parkings… alors pourquoi pas des terres agricoles ?!

Expérimentation économique de la micro-ferme :

Recherche-action sur les micro-fermes
Le portail de la recherche-action sur les micro-fermes en Nouvelle-Aquitaine
http://www.microagri.org/
LES MICRO-FERMES, UNE FORME INNOVANTE D’AGRICULTURE
De dimension inférieure aux standards agricoles, les micro-fermes s’inspirent de pratiques innovantes (le maraîchage bio-intensif, permaculturel, etc.) et diversifiées (combinaison de productions, multifonctionnalité). Elles sont conduites par des agriculteurs de différentes origines, parmi lesquels les professionnels en reconversion sont particulièrement représentés. Elles sont en accord avec une sensibilisation croissante des citoyens aux conditions de production et aux questions environnementales. Toutefois leur connaissance demeure limitée.
Le programme MicroAgri a permis de construire une définition générique des micro-fermes.

Partenaires :

L’association semble avoir ramé pour les trouver, mais avoir réussi ! l’Etat central serait le moins aidant pour l’instant.
 Office 64 (HLM, qui a acheté la ferme Mouliaa, ce qui est décisif)
 Commune (qui peut prêter des terres), Département, Région
 Collectif Encore (architecture, paysage) :
« le collectif a décidé de faire pousser des serres de verre devant la façade de la ferme. Serres agricoles qui serviront aussi à chauffer la maison... »
 Université de Pau et des Pays de l’Adour, Université de Poitiers (« le projet de recherche FARM (2021-2024) a pour but de développer des outils juridiques pour la création de fermes innovantes sur les territoires. »), Université de Rennes 2, l’Ecole de Commerce Excelia de La Rochelle (« pour développer un outil financier dédié à la réhabilitation des fermes par les bailleurs sociaux »)
etc... (n’y aurait-il pas un tropisme "Nouvelle-Aquitaine" ? le poids des institutions...)

Le modèle de la ferme Mouliaa sera-t-il généralisable ?

 Montrera-t-il qu’un office d’HLM peut investir couramment dans « l’écohabitat social et paysan » ?
Les loyers et les aides reçues suffiront-ils à rentabiliser l’investissement d’Office 64 (achat et restauration de la ferme, expérimentation administrative) ?
 En particulier, le modèle de bail paysan suppose qu’une micro-ferme soit viable, et permette aux paysans locataires de payer le juste loyer à l’Office HLM...

En tout cas, on a changé de monde depuis que la famille Mouliaa expoitait sa borde sans avoir d’autre partenaire institutionnel, peut-être, que les services des Impôts !

Un spectre : le projet de "Quartier Cartier", à Targon, qui semble avoir avorté. Mais ce dernier n’intégrait pas d’éco-ferme ni de réhabilitation de bâtiment ancien, seulement de l’éco-habitat collectif neuf en zone rurale.

Ils sont optimistes :

« déjà, ReNouveau Paysan cherche une ferme au Pays basque » (pourquoi ? à part l’origine personnelle des animateurs de ReNouveau Paysan, n’y a-t-il pas aussi la perception d’un tissu associatif plus propice au pays basque ?)

Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Dans la même rubrique :


 

Sommaire Noms & Lòcs