Grande Gascogne ou petit Sud-Ouest. Histoire, géographie, langue, chant, architecture...

Coma legir l’occitan / comment lire l’occitan (principales règles)

Selon la graphie d’Alibert, qui peut s’appliquer aussi au gascon

dimanche 19 février 2012, par Tederic Merger

  • Le « a » final non accentué se prononce généralement « o » sauf en gascon landais et pyrénéen où il se prononce « e », et en nissard où il se prononce « a ». 
  • «  o » sans accent et « ó » se prononcent «  ou »
  • « ò » se prononce « o »
  • Le « r » final des verbes ou de certains noms ne se prononce pas (ex : « anar » se prononce « ana », « pinhadar  » se prononce « pignada »)
  • « v » se prononce « b » en gascon et en languedocien, comme en catalan et en castillan (ex : «  vaca » se prononce « baco ») ;
    Entre deux voyelles, il se prononce parfois « w » en gascon (ex : « cantavi » peut se prononcer « cantawi »)
  • « ish » ou « sh » (présents surtout en gascon) se prononcent « ch ».
  • « ch » se prononce « tch » (ex : « un chic » se prononce « un tchic »).
  • «  nh » se prononce « gn » comme en portugais (le portugais a copié sur l’occitan) ; ex : « montanha » se prononce « mountagno ».
  • «  lh » se prononce comme comme en portugais ou comme le « ll  » catalan ou castillan.
  • «  au », « òu », « èu », « iu », « uu », sont des diphtongues qui n’existent pas en français, à prononcer «  aou », « oou », « èou », « ïou », « uou », mais sans articuler séparément le « ou ».
Partager

Grans de sau

  • Pour éviter l’assimilation trop fréquente entre ’langue occitane’ et ’graphie classique’ :
    "Comment prononcer l’oc-gascon ou l’occitan." ou un titre approchant.

    Ajouter (bien que non reçu par l’IEO mais utilisé à l’occasion sur le Site) :
    N.-B. : En oc-gascon une graphie alternative pour sh est x.

    • Je comprends et partage , PJM, ton souci d’éviter la confusion entre graphie et langue.

      C’est quelque chose d’assez difficile à expliquer à des "profanes", parce qu’ils sont habitués à une norme graphique unique et intolérante. Pour les langues reconnues de longue date par des Etats, c’est bien le cas.
      Mais pour les langues d’oc, dont le gascon, nous n’avons pas de norme graphique unique, mais des propositions diverses. Et chacune de ces propositions a sa logique, qui traverse peu ou prou la diversité de la langue.
      La graphie alibertine a été précisément conçue pour traverser la diversité dialectale, par ses signes englobants, par exemple le "v" qui peut se lire "b" ou "v", et même "w" dans certains cas en gascon...

      D’autres graphies sont moins englobantes, et ne marchent que pour une variété restreinte. Par exemple, la graphie IBG ou "Lafitte 2" employée sur le site "Biarn toustém" est particulièrement adaptée au béarnais, mais marche moins bien pour les autres variétés de gascon.

      Je précise enfin que certains articles que j’ai fait reparaitre récemment sur Gasconha.com sont des reprises d’articles que j’avais écrits il y a 10 ans quand j’étais moins critique envers le dogme occitaniste. D’où l’usage parfois immodéré du terme "occitan"...




Un gran de sau ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Le drapeau de la Gascogne