Grande Gascogne ou petit Sud-Ouest. Histoire, géographie, langue, chant, architecture...

La langue du Médoc : une variante de l’occitan gascon

samedi 25 février 2012, par Tederic Merger

Comme les autres parlers occitans de Gironde, le "patois médoquin", variante de l’occitan gascon, semble avoir disparu de l’usage, alors qu’il était encore très courant il y a un siècle.

Si on trouve encore des "locuteurs naturels", ils sont très âgés. Il y a aussi, plus nombreuses, des personnes d’âge mûr qui l’ont entendu parler.

Dans le français parlé au Médoc, il y a encore des mots de ce parler médocain : le "barrambail", la "percinte", "se précasser"...

Le gascon médoquin est resté vif plus longtemps dans les zones les plus rurales, et les plus à l’écart.

Comme le Médoc est à la pointe Nord du domaine lingüistique gascon, le médocain est le moins gascon des parlers gascons.
Sur la douzaine de traits caractéristiques du gascon, le médocain n’en a que 3 ou 4, mais qui sont décisifs, par exemple :
  • la transformation du "f" latin en "h" ("hesta" au lieu de "festa", pour dire "fête")
     
  • la transformation du "ll" intervocalique latin en "th" en fin de mot et en "r" en milieu de mot ("lo vedèth", "la vedèra", pour dire "le veau", "la velle" ).
exemples de différences médocain / gascon majoritaire :
  • luna / lua (= lune)
  • tónder (prononcer "tounde") / tóner (= tondre)
  • dau vin (prononcer "daou bi") / vin (= du vin) ; le gascon médocain utilise l’article partitif, comme l’occitan central, et au contraire de l’occitan gascon majoritaire.
exemple de particularité de prononciation :
 
cantons de St Vivien et Lesparre (Nord Médoc) :
"jòc" (jeu) se prononce "dzoc"
ailleurs dans le Médoc, on prononce "joc" ou "yoc" (comme dans le reste de la Gascogne lingüistique)
Nòta : Le Médoc ne forme pas un bloc lingüistique complètement homogène, et il n’y a pas non plus de fracture nette entre Médoc et Bordelais ou Pays de Buch. Par contre, il y en a une avec l’autre rive de la Gironde, qui est de langue d’oïl (poitevin-saintongeais).

 

Le domaine gascon est lui-même un sous-domaine occitan.

 



Una cançon de P. A. Delbèu, cantaire dau Medòc / une chanson de P. A. Delbeau, chanteur du Médoc :

LAS TORTAS

Venen las tortas, tornan d’abòrd
E las palomas, torna l’abòr
Maréias granas, lo permèir ton
Capvath las branas, vaqui l’auton

Vielhas paraulas e vielhas gents
Vielhas pobladas, hilha deu vent
Auton de vita, mon estrambòrd
Lo huc s’avita a mon còs

LES TOURTERELLES
Les tourterelles viennent, elles reviennent d’abord
Puis viennent les palombes et la saison des ors
Les grandes marées, le tout premier tonnerre
Parmi les brandes, voici l’automne

Vieilles paroles et vieilles gens
Anciennes peuplades, fille du vent
Automne de la vie, ma fièvre ma passion
Le feu s’allume en mon corps


Un livre de l’universitaire Alain Viaut, issu d’un atelier d’écriture avec des locuteurs du parler médocain :
 


 

*lo tradin = eau souterraine qui traverse sous les dunes littorales pour aboutir à la plage.
tradinar : cheminer sous-terre comme un filet d’eau


Partager

Grans de sau




Un gran de sau ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Le drapeau de la Gascogne