Notre région, c’est la Gascogne !


 
Navèth nom !

 

"Souvenençe"

Écoutez du gascon du Marsan !

mardi 31 janvier 2017, par Vincent P.

"Souvenençe" (souvenirs du passé raconté en patois d’une partie des Landes, Sarbazan) extrait du premier album auto-produit.
"Vent d’eyts" souffle sa campagne ( 2011)

Ce texte parlé est en ligne depuis 2012, nous étions passés à côté, si je ne m’abuse ! Il saura toucher notre mélancolie à tous. La locutrice est de Sarbazan, en Marsan, dans les Landes.


Voir en ligne : "Souvenençe"



Grans de sau

  • Mercès pr’aqueth ligam, qu’es hòrt bròi tabé, que sanja deu pausa l’i tot doç occitaniste.

    Un bèth parlar "sharnegue" en lo sèns que s’entènen hòrt d’influenças dehen ("ende", lo v intervocalic en b, caliva...). Partatjat entre est, sud e oest. Mes plan landés en le prosodia.

    Es lo Marsan, Sarbasan ? Tan pròche de Ròcahòrt atau ?

  • Sarbazan, au SE de Roquefort, est clairement dans l’ancien Marsan : l’Armagnac ne commençait qu’à la Bastide du même nom, et le Gabardan, satellite du Marsan dans tous les cas, est plus à l’est.

    D’un point de vue religieux, tout semble contradictoire, normalement, c’est l’évêché d’Aire, mais sur certaines cartes, le Marsan tout entier paraît dans le Condomois, au sens de l’évêché de Condom.

    Bientôt, la carte des pays gascons, nous allons fixer ça en relançant le projet cette année !

    JPEG - 67.1 ko
    • Je saisis l’occasion pour signaler qu’il y a déjà une première génération de cartes clicables sur Gasconha.com. On peut y zoomer, dézoomer, passer en plein écran, cliquer sur les Daunes représentant les points géographiques, en général des punts comunaus (des communes, quoi !), suivre les liens vers les fiches communales...

      Deux exemples :
      - carte affichant les communes d’un pays gascon, en haut des pages des mots-clé pays correspondants : puisqu’on est sur le Marsan, la page du mot-clé Marsan
      - cas un peu particulier, la carte des communes "negues"

      Pour l’instant, ne sont saisis sur Gasconha.com, sauf exception, que des punts comunaus.
      Pour afficher la distribution géographique de caractères saisis au niveau communal, c’est juste ce qu’il faut ; on est dans les deux cas précédents.

      Pour afficher la distribution de certains caractères, comme les églises à clocher-mur, les bordes vasconnes..., qui sont sur Gasconha.com attribués au moyen de mot-clés à des lòcs, donc à un niveau plus fin que le niveau communal, la situation est moins satisfaisante tant qu’on n’a pas saisi des points géographiques pour chacun de ces lòcs, ce qui est un gros travail, qui n’est pas tout-à-fait à l’ordre du jour.
      Je vous propose cependant deux essais :
      - Les communes de Gascogne qui ont au moins un lòc étiqueté "clocher-mur"
      - Les communes de Gascogne qui ont au moins un lòc étiqueté "borde vasconne"
      Là, il faut regarder la carte la plus grande et pas celle du haut de page.
      La faiblesse de ces dernières cartes, c’est qu’une commune qui a 5 églises à clocher-mur n’est pas considérée autrement qu’une commune qui n’en a qu’une...

      Ce n’est qu’un début :
      - Avec GIS-4, le greffon logiciel utilisé pour l’instant par Gasconha.com, on devrait pouvoir faire mieux ; j’en suis à ses premières applications ; je sais qu’on peut superposer aux cartes des fichiers kml ou gpx ; je suppose qu’il s’agit de tracés...
      - Je répète qu’on accroitrait aussi les possibilités en créant les points géolocalisés au niveau lòcs (et éventuellement au niveau articles...), et non plus seulement au niveau communal.
      - la liste des caractères dont il serait intéressant de visualiser la répartition géographique est ouverte : frontons de pelote basque, arènes de courses landaises, existence de groupes de polyphonie gasconne, communes qui mettent leurs plaques de rues en gascon...
      - Concernant les cartes de pays gascons : il faudra affiner et corriger la nomenclature de ces pays ; j’ai indexé les communes dans une hiérarchie de pays en tenant compte des travaux que nous avons échangés il y a environ un an ; c’est très facile de changer l’appartenance d’une commune : il suffit de changer son ou ses mots clés dans la souillarde ; ce n’est cependant possible que pour les admins.

      Pour vous faire rêver un peu, je vous suggère d’aller voir la carte interactive des grands ensembles paysagers et unités paysagères de Gironde. Mais eux ont plus de moyens que nous (pour l’instant !)...

  • Marsan : Artassenx, Arthez, Arue, Bascons, Beaussiet, Bélis, Bordères-et-Lamensans, Bostens, Bougue, Bourdalat, Bourriot-Bergonce, Bretagne, Brocas, Cachen, Campagne, Campet-et-Lamolère, Canenx-et-Réaut, Castandet, Cazères-sur-Adour, Cère, Cézeron, Duhort-Bachen, Estigarde, Gaillères, Garein, Geloux, Grenade-sur-Adour, Hontanx, Lacquy, Laglorieuse, Larrivière, Lencouacq, Le Frêche, Le Vigneau, Lucbardez-et-Bargues, Lugaut-Retjons, Lussagnet, Maillères, Maurrin, Mazerolles, Mont-de-Marsan, Perquie, Pouydesseaux, Pujo-Le-Plan, Renung, Roquefort, Saint-Avit, Saint-Cricq, Sainte-Foy, Saint-Gein, Saint-Gor, Saint-Justin, Saint-Martin d’Oney, Saint-Perdon, Saint-Pierre-du-Mont, Sarbazan, Uchacq-et-Parentis, Vielle-Soubiran, Villeneuve.




Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document