Notre région, c’est la Gascogne !

 
 

Chez nos voisins et cousins aragonais ...

jeudi 11 octobre 2018, par Vincent P.


La municipalité de Huesca a apposé, à l’entrée de la ville, un panneau bilingue en aragonais, la langue romane locale (éteinte à Huesca depuis plusieurs décennies, pour dire la vérité, mais parlée dès les premières vallées pré-pyrénéennes au nord de la ville).

Les réactions sont un peu les mêmes que celles que l’on pourrait imaginer en France : des moqueries sur la graphie sans H, assimilée à une faute d’orthographe, des affirmations que l’aragonais n’a rien à faire dans la capitale du Haut-Aragon, un certain effroi face à la forme choisie de "ziudat" pour ville, jugée trop proche du catalan (le t final !), ...

Le rejet de la langue du coin par les propres autochtones, bien souvent les descendants des derniers locuteurs, c’est quelque chose d’assez cruel, qui prouve qu’une politique linguistique de reconquête ne peut se passer d’une vision plus globale, autour de ce qui fait l’identité d’un pays, et du sentiment d’ancrage.


Voir en ligne : Un cartel que está dando mucho que hablar



Grans de sau

  • Bien sûr.Mais les promoteurs de cette initiative auraient pu éviter deux raisons de heurter les habitants de Huesca,tant les anciens que les nouveaux,venus éventuellement d’ailleurs que de l’Aragon :
    - l’orthographe agressivement différente de la norme castillane : un "z" incongru ,suppression du h par exemple(quand nos occitanistes auraient,eux,tendance à les rétablir …),
    - la pratique des contre-vérités, qui décrédibilise le message :
    Huesca n’est certainement pas une "cité bilingue"...Cela me rappelle la "Sobirana" en haillons de certaine chanson ,chez nous !




Un gran de sau ?

modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document