Notre région, c’est la Gascogne !


Hestes, heÿres, jòcs

Banèras

Grans de sau

  • Course landaise et chants basques... ils pratiquent la Vasconie !

    JPEG - 229.9 ko
  • Oui c’est pas mal ! Mais si le gascon de Came et d’ailleurs se réduit à quelques inscriptions hestayres sur les tee-shirts pour pinta beroy...les affiches des fêtes sont-elles traduites en gascon ?

    Hier à Bayonne, une boutique vendaient des souvenirs avec des Festayres !
    Pas facile de valoriser la gasconitude en Gascogne !

    JPEG - 9 ko
    Les Festayres
  • C’est à dire que la Gascogne, sans jamais être nommée telle que (Sud-Ouest, Aquitaine, Landes, Gers etc), est toujours présentée comme un truc folklorique, festif, bouffe, pas sérieux en somme. Un truc pour la rigolade ou le "bon vieux temps" des ploucs et autres pignoufs. Ce n’est pas valorisant, bien entendu.

  • Pfff, dans le même registre j’ai entendu au info : " Tarbes aux Pays Basque " et Auch dans le " Midi-Toulousain " ...Une catastrophe !
    Je connais des résidents Anglais qui en connaissent plus sur la " Gascony " , que bien des Gascons ...

  • La majeure partie de l’imaginaire gascon est...basque. Non seulement chez les étrangers à la région mais aussi chez les Gascons eux-mêmes. Le tropisme basque des Gascons signifie bien que ce peuple s’identifie facilement au peuple souche/originel. C’est intéressant et parlant.

  • Soit Basque , soit Occitan ... Gascon sa fait bouseux et veillotte ...un truc ancien qui ne sert plus ...comme une cabine téléphonique à l’ère du portable ...( bon j’exagère là ...)

  • Et si LA FERIA devenait LAS HESTES de Dax, en Gascogne ? Certes il y a los toros y el flamenco ! Sur l’affiche il y a la place pour les deux !

    JPEG - 15.6 ko
  • « Hèstas de Dacs » peut se trouver - rarement - dans des documents qui ont une certaine officialité :
    FICHE TYPE D’INVENTAIRE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATERIEL DE LA FRANCE
    « Hèstas de Dacs, Fêtes de Dax »

    Il me semble qu’il y en a dans les organisateurs des "Hestes de Dacs" (ici on va l’écrire comme ça ?) qui sont très favorables à une touche gasconne. D’ailleurs, il y a à chaque fois un pique-nique "Touts a taoule".
    J’ai vu d’ailleurs que les occitanistes dacquois "arrégagnaient" contre ce genre de graphie, et ces querelles peuvent être un obstacle : j’imagine un « puisque vous n’êtes pas d’accord sur comment on écrit, on va le mettre qu’en français ! »
    J’ai vu aussi une gentille organisatrice distribuer les paroles de l’Encantada pour faire chanter le public en gascon à l’Adishatz de la journée landaise... Le public est favorable, même si ses compétences sont de plus en plus faibles dans ce domaine...

    Quant à l’affiche ci-dessus, je la trouve jolie - que soun beròyes en generau. Comme souvent dans ces "férias", en tout cas celles de Dax, je vois un décalage entre le contenu tauromachique qui est mis en avant, et le poids réél (moindre) qu’il a dans la heste.

    Andriu d’Agenés avait attiré notre attention sur le concours 2016 de l’affiche de Bayonne. Les affiches proposées à Bayonne étaient moins tauromachiques : elles montraient plutôt la convivialité autour du boire et manger, et la musique... sauf celle qui a été choisie... Et elles mentionnaient toutes "Hèstas de Baiona" comme pendant gascon obligatoire du basque "Baionako Bestak"... ça doit faire partie du cahier des charges.


Pour envoyer quelque chose à Gasconha.com sans passer par l' Espace privé...
Se connecter est facultatif mais utile.
modération a priori

Contributions et grans de sau sont soumis à validation des webmèstes.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Enregistrement

Vous inscrire sur ce site

Une fois enregistré (une fois pour toutes), vous pourrez vous connecter à l'Espace privé du site, ou Souillarde, pour proposer des lòcs, des ligams, des banèras, des articles..., leur associer des documents, etc.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.


[1J’ai voulu aller en reconnaissance sur les lieux le 16 juillet 2017, donc à la bonne date, mais environ 150 ans après les dernières heÿres. C’est que je voulais, en plus du symbole de la date, retrouver les conditions météo de ces foires de Pélebusoc - il peut faire très chaud mi-juillet... Je n’ai trouvé aucune trace des foires, ni involontaire, ni volontaire (une plaque commémorative ?).
J’ai rencontré un des nouveaux mèstes des lieux, mais c’est une autre histoire...

[2La voie de chemin de fer dont parle Ardoin-Dumazet est la ligne de Marmande à Mont-de-Marsan dont la section de Casteljaloux à Roquefort a ouvert selon Wikipédia en 1893.La Gare de la Tourneuve est à environ 3 km du site de Pélebusoc.
Il y a apparemment contradiction sur les dates entre Ardoin-Dumazet qui affirme la vitalité des foires vers 1900 et Delbousquet qui en parle au même moment comme un fait du passé ("il y a trente ans à peine"). A moins que la foire ait entre temps changé de nature, et que Delbousquet ne parle que de la foire aux bestiaux...

[3Le tome 30 de "Voyage en France", consacré à la Gascogne, d’où est tiré ce passage, semble avoir été écrit en 1902. Cela suggère que les foires de Pélebusoc auraient continué bien au delà de la date de 1870 déduite de Delbousquet.